INDEX

Le haricot tarbais fait péter tous les scores !

Le 19 Mar. 2017

210 tonnes récoltées, des adhérents et producteurs nouveaux, des emplois saisonniers, un chiffre d’affaires en hausse…

2013. On s’en souvient comme si c’était hier. Le cuistot le plus fameux de tout le PAF, Cyril Lignac, venait consacrer une journée au haricot tarbais. Si ça, c’est pas un signe de succès ! Pour le haricot, s’entend, Cyril n’en ayant plus besoin depuis longtemps.


La même année, grâce à un partenariat avec la société Toupnot, le haricot tarbais faisait son entrée chez les stars des barquettes micro-ondables. La consécration.

Car le « Tarbais » comme on l’appelle en cuisine n’en finit pas de conquérir les plus belles tables, et d’assumer sa renaissance depuis 1986. Cette année, les pronostics de récolte étaient sur la réserve. Mais non, pour la deuxième année consécutive, la récolte s’avère excellente.


La coopérative annonce 152 hectares ensemencés, 60 adhérents (dont 6 nouveaux producteurs) et un prévisionnel de récolte à 210 tonnes dont 156 tonnes devraient être commercialisées. L’or blanc des Hautes-Pyrénées permet ainsi un chiffre d’affaires pour 2016 de 1.9 millions d’euros.


Des chiffres à péter de bonheur, mais ce n’est pas tout. S’il régale les palais, le haricot tarbais est aussi une manne pour l’emploi, la coopérative et ses 53 salariés à temps plein ainsi que les 50.000 heures de travail pour les saisonniers.

Ce qu’ils ne disent pas, c’est que l’autre avantage du haricot tarbais, c’est qu’il est impossible à délocaliser. On connaît des Chinois qui ne vont pas aimer ça…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *