INDEX

Les poissons d’aquarium naissent à Estalens

Le 05 Mar. 2017

A Nogaro, Françoise Montacq dirige la pisciculture la plus importante de France avec plus de 3.000 aquariums et bassins

Question à un franc, enfin, à un euro : et d’où ce qu’ils viennent, les poissons d’aquariums ? Hein ? Parce qu’on s’imagine mal les attrapant avec une épuisette, un par un, au large d’Acotz !  Conclusion y’a un truc, que nous nous réjouissons de vous faire connaître : ils sont en fait élevés en pisciculture, et la plus importante du pays est située à Estalens, à Nogaro dans le Gers.


PISCICULTURE ESTALENS 6Et ce n’est pas parce que le poisson est petit qu’ici, on n’a pas vu les choses en grand : sur 7 hectares, on y trouve plus de 3.000 aquariums et bassin, en trois bâtiments et quatre serres.

Cela va du bâtiment historique, réservé à la production et à l’élevage, à celui de l’acclimatation et du grossissement des poissons importés d’Indonésie, de Malaisie, de Thaïlande, Tchéquie, Nigeria, etc.

En passant par celui réservé à l’acclimatation des poissons marins, avec son million de litres d’eau naturelle (et à Nogaro, il faut le faire).


PISCICULTURE ESTALENS 5Et ajoutons, pour faire bonne mesure, une autre serre de grossissement, un secteur eau froide, un autre réservé à la mariculture et la production de roche vivante artificielle.

L’endroit offre des atouts supplémentaires : une pisciculture tropicale, ainsi que 1.077 aquariums destinés à l’élevage, d’une capacité totale de 177.000 litres.

C’est là qu’on découvre les scalaires, discus, ampulaires et autres cichlidés, qui feront la beauté et l‘animation de votre bocal, bien en vue au-dessus du buffet Henry III de mamy Charlotte.


PISCICULTURE ESTALENSAu fait, si votre petit Nemo chéri a calanché ce week-end dans son bocal, ne vous précipitez pas à Estalens pour lui trouver un remplaçant, la pisciculture ne vend qu’en gros ; donc à moins d’en acheter mille pour votre piscine…

Informations sur le site Internet de la pisciculture

Un commentaire au sujet de cet article

  1. Étonnante information ,pas de publicité puisque seulement vente « en gros » ,mais bravo pour l’utilisation (enfin) de cette source d’eau chaude qui n’a pu etre utilisée a des fins intéressantes économiquement pour la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *