Un village béarnais pour le Tour de France

Le 02 Mar. 2017

Le Comité de tourisme va installer un rendez-vous sur toutes les villes-étape de la Grande Boucle. Voilà une idée qu’elle est bonne !

Le concept va devenir réalité : implanter sur toutes les villes-étapes du prochain Tour de France, du 1er au 23 juillet prochains, un « village » aux couleurs du territoire.


Max Brisson et Jacques Pédehontaà, les patrons du tourisme 64

Ce coin de Béarn permettra ainsi aux millions de spectateurs de mieux connaître notre région, de réserver leur séjour et de se procurer quelques-uns des produits emblématiques qui ont fait sa réputation.

Petit rappel de l’épisode précédent : l’an dernier, quatre chars béarnais avaient paradé dans la caravane du Tour de France, avec des conséquences ultra positives, chiffrées à plus de 500.000 euros de retombées médiatiques. Le premier dédié au château de Pau et les autres à la poule au pot, au kayak et au Pic du Midi d’Ossau.


Bernard Thévenet, une légende du Tour, bien entouré de Béarnais

Avec, pompon sur la cerise, la présence du bon roi Henri en personne ; enfin, son incarnation par le comédien Bernard Monforte (qui a même conversé sur la Grande boucle avec Emmanuel Macron, une rencontre au sommet !) Pour une première, c’est une sacrée réussite !

Cela s’était traduit par 3 directs + 15 passages à la télévision, 10 reportages sur les radios, et 22 articles dans la presse régionale (donc pas seulement la nôtre) et on aura une petite idée de l’impact provoqué : l’équivalent donc d’un investissement publicitaire équivalent à très exactement 501.369 euros.


Cette année, l’opération va être renouvelée, avec un char royal encore plus somptueux, et le nom d’Henri clairement marqué, pour éviter qu’on le prenne pour d’Artagnan comme c’est arrivé parfois, et une signalétique améliorée sur les autres véhicules.

Mais la vraie nouveauté sera la mise en place d’un « village béarnais » itinérant, implanté chaque jour dans les 21 villes-étape, afin de « vendre » la destination aux badauds et accessoirement leur faire apprécier et acheter ce qui fait sa réputation : produits du terroir, cochonnaille, foie gras, et aussi bérets, etc. Ne reste plus qu’à chiffrer l’opération et à trouver un prestataire capable de la porter.


Un appel à marché public a été lancé. Une certitude : le Tour 2017 pourrait bien être celui du Béarn !

Informations sur le site du Comité du tourisme 64

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *