SINGLE CREATEUR

Créateurs et passionnés - Christophe Grosjean savoure

Le 27 Fév. 2017

A Saint-Jean-de-Luz, il a permis au restaurant L’Océan – Grand Hôtel de recevoir (enfin) sa première étoile. Une juste récompense pour le chef et son équipe

Le lieu n’est pas trop compliqué à trouver : boulevard Thiers, l’une des deux grandes artères de la belle Saint-Jean-de-Luz, à la hauteur du Grand Hôtel, élu meilleur hôtel 5 étoiles de la région Nouvelle-Aquitaine par le site Trivago.


Quant à sa table, à l’enseigne de L’Océan, elle est en tout point digne d’un tel endroit, avec sa rotonde baignée par la lumière et prolongée par une terrasse face à l’exquise baie de Donibane.


Attention, le lieu est habité. Par un sacré chef, Christophe Grosjean, né du côté de la Franche-Comté, mais devenu basque par alliance, qui fit ses classes au Chabichou (2 étoiles au Michelin) à Courchevel, puis à Montpellier chez les frères Pourcel, pourvus eux de 3 étoiles, la classe. Désireux de connaître d’autres univers, voici Christophe qui s’envole pour les Etats-Unis où il bosse comme « Executive Chef » à l’Auberge Carmel, un Relais & Château californien. Il va y rester dix ans.


De retour en France, on le retrouve au château de Brindos, où il se fait une réputation et obtient sa première étoile, avant de s’emparer des fourneaux du restaurant du Grand Hôtel Thalasso & Spa il y a deux ans. C’est à l’enseigne de l’Océan que sa cuisine vient d’être récompensée d’une première étoile, qui récompense sa créativité et ses recettes de saison.


Certes, tout cela n’est pas à la portée de tout le monde, car ici on fait dans le gastronomique. Ainsi le menu « découverte » propose-t-il huîtres Gillardeau, chipiron déstructuré, une pièce de bœuf, et un grand éclair chocolat praliné noisette, pour 80 euros. Si vous avez gagné au tiercé, ne manquez pas celui dénommé « création » où pour 105 euros vous aurez également huîtres et chipiron, mais cette fois suivi de Saint-Jacques et d’un agneau de lait des Pyrénées. Certes, tout cela est plus cher que chez Jojo la Frite, mais c’est nettement plus délicieux.


Avec l’arrivée  à L’Océan de cette première étoile, synonyme de nouveaux venus, sybarites et curieux, il est évidemment plus prudent de réserver. Oups ! On allait oublier de vous souhaiter un bon appétit !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *