SINGLE CREATEUR

Créateurs et passionnés - Les Paysans des Baronnies à l’unisson

Rubriques : Agriculture Bigorre
Le 22 Fév. 2017

En Bigorre, ils se rassemblent pour proposer leurs produits carnés avec un excellent slogan : « De la fourche à la fourchette. »

En ce temps de Salon de l’Agriculture, où chacun se découvre un intérêt particulier pour le terroir, il n’est pas inopportun de s’intéresser à une association rassemblant les agriculteurs, les distributeurs et les consommateurs, afin de promouvoir la production, la distribution et la consommation d’aliments de qualité.


Son nom : « Paysans des Baronnies ». Sa localisation : les Hautes-Pyrénées, au pied du Parc national.

Nichées entre le plateau de Lannemezan au nord-est et les premiers contreforts du massif pyrénéen au sud, les Baronnies constituent un territoire de 180 km2, sur lequel ne vivent que 3.000 habitants, répartis dans des villages de seulement 20 à 200 habitants, avec à chaque fois de 1 à 10 agriculteurs, sur des fermes de 15 à 100 hectares.


Ils sont une dizaine, d’Avezac, de Ricaud, de Labastide, de Lomné, de Frechendets, de La Barthe de Neste. Ils font de la Blonde d’Aquitaine, du veau broutard, quelquefois du veau rosé sous la mère, ou du cochon noir. Et se retrouvent sous la bannière des Paysans des Baronnies. Mais ne vous attendez pas pour autant à retrouver cette appellation sous la forme d’une marque à ambition nationale, ce qui les intéresse, c’est la communauté de pensée et d’action, afin d’informer. Et de vendre aussi, ce qui est bien normal.


Sont visés les distributeurs et les consommateurs, à qui ils s’efforcent d’apprendre les processus d’élevage, de culture, de fonctionnement d’une ferme, de maturation de la viande, de sa découpe, de sa transformation. Et même de sa cuisson. Pour cela, ils n’hésitent pas à faire visiter leurs étables et leurs fermes, à organiser des repas dégustation, comme à Frechendets, Sarlabous ou Capvern, et des animations dans les supermarchés, les salons ou les foires expo.


Ici, on ne triche pas. On ne transige pas avec la vérité de la terre, avec la qualité des produits, avec l’élevage des bêtes. Une petite balade dans le coin, accompagnée d’une visite, vous en convaincra. Et si vous êtes niché pour votre malheur trop loin des montagnes des Pyrénées, vous reste la possibilité d’acquérir les produits des Baronnies via le net.

Qui a dit que les paysans n’étaient pas au top de la modernité ?


 

Un commentaire au sujet de cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *