INDEX

Créateurs et passionnés - Arthur Robert et Louis Marie Thomas

Le 20 Mar. 2017

Les deux élèves de Terminale du Garros viennent de lancer le premier Laboratoire de Fabrication made in Gers. Chapeau bas.

Rubriques :

Deux étudiants classiques de Terminale préparant leur baccalauréat ? Pas seulement. Pour Arthur Robert et Louis Marie Thomas, l’heure est surtout à l’innovation et à la création du tout premier Fab Lab du Gers. Whaou. Les lecteurs de Presselib ne feront pas partie de ceux qui, étonnés, vont demander « c’est quoi un Fab Lab ? »


Mais pour les autres, de passage, hâtons-nous de préciser qu’il s’agit d’un Factory Laboratory, soit en français in the texte, un laboratoire de fabrication. Plus précisément un lieu ouvert à la fois au public et aux entreprises où l’on vient pour créer un prototype, grâce à des machines et outils, des logiciels, des imprimantes 3D. Souvent, la phase suivante est la création d’une société, le lancement d’un projet.


Les Fab Lab, on s’en douterait, sont nés aux Etats-Unis, grâce à un certain Neil Gershenfeld, physicien et informaticien. En France, c’est en 2009 que les premiers ont éclot, dont – ça n’étonnera personne – l’un des pionniers du genre, le Artilect FabLab à Toulouse. Les deux étudiants gersois, graines de Steve Jobs, ont juste fait le constat, au moment de créer un drone pluriel, que le Gers, pourtant si créatif, ne disposait pas d’un Fab Lab.


Qu’à cela ne tienne, ils se sont retroussés les manches, et le résultat est là. Le Lycée du Garros, la CCI du Gers, le Grand Auch, l’IUT et la pépinière d’entreprises Canopé ont dit « banco ». Et à la rentrée prochaine, au Lycée du Garros, c’est sûr, les étudiants sauront vous donner la définition d’un parfait Fab Lab.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *