SINGLE CREATEUR

Emmanuel Lohéac

Le 05 Août. 2016

A Hossegor, Pullin propose des sous-vêtements branchés de chez branché

Pullin, ça vous dit quelque chose ? Non, pas vraiment ? Pourtant, sur son site Facebook, l’entreprise compte 505.907 adeptes, ce qui pour une marque de vêtements représente un engouement considérable.

Ce qu’il faut savoir…


PULLIN 2Rien d’étonnant, la firme d’Hossegor engrange succès sur succès avec en particulier des sous-vêtements qui si vous les portez sur la plage, vont immanquablement vous faire remarquer.

Enfin, à condition aussi que vous ayez une taille de guêpe, un bronzage peaufiné sur une île du Pacifique, un sourire Pepsodent ultra et pas encore 75 ans aux prunes. Si vous entrez dans ce cadre, les caleçons et maillots de bain Pullin sont faits pour vous et votre corps de rêve.


pullin3Bien sûr, il y a la magie du produit, la qualité de la fabrication, le design. Mais aussi le don qu’a la marque de raconter une histoire, en s’appuyant sur les mondes d’artistes d’avant-garde, ou en tout cas à la mode, Shea Marie, Romain Vex, Coyote Kisses & Kulkid, Bansky, Jared Leto ou Jessica Alba. Des univers parallèles qui exceptionnellement se rencontrent dans la communauté de la mode. De celle des « jeaneurs ». Pourquoi pas ?


PULLIN 4Et ça marche. La marque lancée il y a 16 ans par Emmanuel Lohéac (un ancien de Quiksilver) fait travailler, principalement sur Hossegor, sur la rue de Turbigo à Paris, 16 boutiques en propre en France et 5 à l’international, plus de cinquante personnes et réalise un chiffre d’affaires d’une vingtaine de millions, sur un marché de niche – si on peut appeler comme ça un caleçon – et près de 800 points de vente à travers le monde.


PULLINElle évoque les grands espaces, le surf, la mer, la liberté, l’audace, la jeunesse. Des vedettes y ont été sensibles, tels Kelly Slater, Zinedine Zidane, Jean-Marc Barr ou dans la catégorie déjanté, Michael Youn. Des adeptes que la communauté dénomme des « geek-early-adopter », ceux qui constituent des exemples pour beaucoup et lancent les modes.

À Hossegor, on se contente d’apprécier et de redire la maxime maison : « Ne pas se contenter de l’acquis, aller chercher la différence, c’est l’esprit Pullin. »

Informations sur le site Internet de Pullin


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *