INDEX

Nathalie Beau de Loménie

Le 08 Juil. 2015

Elle fait découvrir Biarritz et la mode

Ce jeudi 2 juillet, à 18 heures, tout Biarritz s’était mis sur son 31, à l’Hôtel Régina pour accueillir Nathalie Beau de Loménie présentant son ouvrage publié aux Editions Atlantica : « Biarritz et la mode ».

Mais, mais… Nathalie, Nath’, on la connaît ! Comme certaines sont miss météo, elle serait plutôt la miss tourisme du 64, non ? Certes, certes, mais pas seulement. Nathalie qui dit si bien notre belle région, et qui la vit tout aussi bien, a plus d’une corde à son arc basque.

Ce qu’il faut savoir…


modebiarritz1creditphotovirginielavaudenDurant son discours, elle a tenu à revenir sur ce livre, célébré comme un souvenir de famille, sur plusieurs générations de femmes. Non sans émotion, elle a rappelé que : « C’est grâce à Jean Le Gall, directeur passionné des éditions Atlantica que la petite fille bercée par les récits de sa mère (dans la salle) et de sa grand-mère, à fait renaître l’histoire des talents de la Haute couture. J’ai grandi dans les anciens salons d’essayage de la maison familiale « Germaine Couture Sport » entre abeilles Napoléon III, stuc art déco et colonnes de marbres. »

 


modebiarritz4livreetauteurBercée par les anecdotes de sa mère ou de sa grand-mère, Nathalie a plongé dans une documentation fournie pour livrer (c’est le cas de le dire) son Biarritz et la Mode. Un ouvrage (encore de circonstance) dont elle concède qu’il « surfe sur la mode, et raconte son pouvoir de fascination aussi bien sur les célébrités excentriques que sur les people d’aujourd’hui. »

Un livre complet, rendant hommage à tous les créateurs que la côte basque a pu inspirer, les années folles, les sixties, seventies, le surfwear, les nouvelles tendances, sans oublier le voisin béarnais, Courrèges.

 


modebiarritz3nathalieBiarritz et la Mode, c’est aussi l’évocation de grands noms, Lanvin, Paquin, Hermès, Patou Balenciaga, Paco Rabanne, et tant d’autres…

Un ouvrage qui va rapidement s’inscrire, nous n’en doutons pas, parmi les indémodables de la littérature basque. Bravo, Nath’.

Photo : Virginie Lavauden

 

Un commentaire au sujet de cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *