INDEX

Créateurs et passionnés

Le 15 Avr. 2015

Quand la talentueuse Camille Bouilhou raconte sa vie de « Femme de joueur »

Etre « fille de » et « femme de », ça ne doit pas aider pour trouver son identité propre. Malgré ce handicap – mais en est-ce un vraiment ? – Camille Bouilhou est en train de s’imposer seule comme une grande, en tant que comédienne.

Heureux Palois, qui vont pouvoir la découvrir au Palais Beaumont ce vendredi 17 avril à 21h, dans la pièce qu’elle a écrite et interprète sur scène, intitulée « Femme de joueur ».

Ce qu’il faut savoir…


BOUILHOU CAMILLEFemme de joueur… de rugby, bien sûr. Car le rugby, c’est une affaire de famille, puisque son papounet n’est autre que le monument Philippe Dintrans, ancien talonneur et capitaine du XV de France, capé à 51 reprises ; et son mari, Jean Bouilhou, ex troisième ligne international du Stade Toulousain, aujourd’hui à la Section Paloise. Et même son frère joue, au Stade Bagnérais.

 


bouilhou4Entourée d’un tel aréopage, elle aurait pu s’inscrire en féminine en club, ou parler rugby dans une radio locale. Elle a préféré faire de la passion familiale un spectacle, qu’elle joue depuis novembre dernier, intitulé « Femme de joueur », une comédie à sketchs se déroulant le temps d’un match de rugby, dans laquelle Camille joue une dizaine de personnages, comme son père, son mari, sa fille, des spectatrices ou des groupies.

 


BOUILHOU CAMILLE 2Rien de très compliqué pour celle qui interprète la cultissime Mademoiselle Josiane, dans le Duo des non, sur Sud Radio.

Pas vraiment des rôles de composition pour cette jeune femme éclatante de vie, née à Tarbes comme son papa, qui étudia au Cours Florent avant de montrer sa frimousse au cinéma, dans « Les derniers jours du monde » des frères Larrieu ou « Le fils de Jo » (avec ambiance rugby garantie) de Philippe Guillard. Sans oublier le théâtre, qui la vit jouer du Woody Allen comme du Feydeau.

Vous ne la connaissiez pas ? Filez vite la rencontrer : vendredi, Palais Beaumont, un bon moment à partager.

 

 


Reportage France 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *