INDEX

Bernard Crépel

Le 26 Avr. 2015

Quand l’utopie devient réalité, qu’importe le flocon…

Son nom vous dit forcément quelque chose : Crépel. Pas Mathieu, le champion du monde de snowboard, mais Bernard, son père qui inlassablement, a repris son bâton de pèlerin pour lancer l’édition 2015 de son Odyssée « Du flocon à la vague ».

Un défi qu’il a lancé en 2009 dans le but de défendre la pureté des eaux, si souvent polluées par l’homme, de la source à l’océan, dans lequel le flocon se déverse.

Ce qu’il faut savoir…


crepel5Nous voici déjà à la huitième édition du Flocon, imaginé et réalisé par Bernard Crépel ; et à force de conviction, il a réussi à regrouper autour de lui plus de cent médaillés olympiques, des champions du monde, qui sont ainsi devenus des ambassadeurs de l’initiative, afin de transmettre aux futures générations une planète respectueuse et respectée, en agissant sur les comportements et en suscitant une prise de conscience.

 


crepel1Un événement créé par deux potes, Bernard, ancien membre des équipes de France de ski de bosses et Albert Delegue, top model international et mannequin vedette d’Armani, pour son eau de toilette, trop tôt disparu.

Un rêve ? Une utopie ? Peu importe, ils foncent et le projet iconoclaste devient une réalité. De grands noms du sport s’associent à leur démarche et se lancent sur les plans d’eau : Bixente Lizarazu, qui en deviendra l’un des parrains, Carole Montillet, Ophélie David, Nikola Karabatic, Romain Mesnil, Marc et Thomas Lièvremont, ou Raphaël Ibañez, entre autres.

 


tony estanguetLe pari des deux rêveurs est aujourd’hui réussi. Sa huitième édition se déroulera cette année  de Gavarnie à Biarritz, du 1er au 10 mai, sur dix étapes, traversant Luz-Saint-Sauveur, Lourdes, Nay, Pau, Orthez, Puyoô, Peyrehorade et Anglet.

 


FLOCON A LA VAGUEUne manifestation qui accompagne des actions en faveur de la protection de l’eau, ce bien commun de l’humanité, tel le Programme Water Responsable, présenté en entreprises, collectivités et milieu scolaire.

D’une utopie un peu ludique, Bernard Crépel a fait une réalité. Ce n’est qu’une petite goutte, un flocon, pour la planète, mais il nous est bénéfique. Merci, Bernard.

 

Informations sur le site Internet Du flocon à la vague

Un commentaire au sujet de cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *