INDEX

Créateurs et passionnés – Chanvres de l’Atlantique

Le 15 Août. 2017

Vincent Lartizien développe la marque éco-responsable Nunti Sunya depuis Domolandes à Saint-Geours-de-Maremne

Comme chaque mercredi, PresseLib’ en partenariat avec Domolandes, vous présente une jeune pousse landaise. Aujourd’hui, nous vous donnons rendez-vous avec Les Chanvres de l’Atlantique et son fondateur Vincent Lartizien (50 ans).


domolandes-chanvres-8L’ancien surfeur professionnel (pendant 20 ans) a quitté Hawaï en 2000 pour s’installer dans les Landes. En voyant le surfwear s’éloigner des valeurs de ce sport, il décide de se lancer dans la fabrication de t-shirts plus conformes à sa philosophie.

« J’ai regardé en détail tout ce qui se faisait ainsi que les processus de production. Beaucoup de choses sont en contradiction avec la nature, d’où ma volonté de faire un produit propre à base de chanvre et en utilisant des teintures naturelles, notamment » précise Vincent Lartizien.


domolandes-chanvres-3Après avoir créé la marque Nunti Sunya, il y a un an, ce passionné de surf se met dans la tête de cultiver du chanvre dans les Landes ; un projet dont il valide la pertinence, tout en suivant le cursus d’une école d’agriculture. 50 hectares seront ainsi plantés en mai dernier pour une récolte fin août. « Ce n’est pas simple, il y a eu quelques raté, mais aussi de très bonnes choses. Nous nous appuyons aussi sur un réseau d’une vingtaine d’agriculteurs bio, avec un objectif de 200 hectares de cultures » se réjouit Vincent Lartizien. « La récolte est délicate, car la graine ne doit pas chauffer. Au-delà de 35°C, elle perd ses propriétés. Il faut donc séparer tout de suite le végétal, et nous avons du adapter les moissonneuses-batteuses ».


chanvre-grainesLa troisième phase est en cours. Après le nettoyage et le tri des graines, c’est une étape importante : la transformation pour de multiples usages. En effet, les graines et les fibres entrent dans la composition de nombreux produits. Tous les éléments du chanvre, ou presque, ont une utilité : alimentation, cosmétique, santé, fabrication de matériaux…

Doté de la seule décortiqueuse de chanvre, la jeune entreprise landaise peut proposer le service à d’autres producteurs. Elle a également prévu de commercialiser les amandes dans le réseau bio. « Il y a une très forte demande pour une production française, alors que l’essentiel arrive actuellement de Chine »


domolandes-chanvres-2Quant aux t-shirts, les premières collections fabriquées à partir du chanvre français vont être présentées lors du salon référence du bio, Marjolaine, en novembre prochain.

Les Chanvres de l’Atlantique ont rejoint Domolandes en juin, où la jeune société bénéficie d’un local parfaitement adapté à ses besoins, en plus d’un accompagnement précieux et de l’ouverture vers un réseau d’entreprises. Autant d’atouts pour ce créateur enthousiaste qui est épaulé par Jenny Lartizien et Claire Lahorgue. « Nous visons 2 ou 3 salariés dès 2017 » précise Vincent Lartizien qui surfe désormais sur la passion d’entreprendre en harmonie avec ses valeurs. Une belle aventure est en route !

Informations sur le site de Nunti Sunya

Un commentaire au sujet de cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *