INDEX

Le Gers a reçu 1,2 million de visiteurs

Le 31 Mar. 2017

L’abbaye de Flaran, la cathédrale d’Auch et la Collégiale de La Romieu font toujours recette, comme les grands évènements

Rubriques :

Changement de tête au Comité départemental du Tourisme Destination Gers ; Philippe Martin prend du recul, à cause de sa nomination comme président de l’Agence Française de la Biodiversité.  Du coup, la présidence va à Gisèle Biémouret, par ailleurs depuis 2007 députée de la deuxième circonscription (et première vice-présidente du Conseil départemental). L’occasion de procéder à un court bilan de la situation touristique du département.


En un mot comme en trois, tout va bien. Le Gers maintient ses positions en s’affirmant comme un département qu’il fait bon visiter, et où il fait bon vivre. Mais ça, on le savait déjà. Des tendances de l’an passé, il faut retenir que si l’avant-saison a été marquée par de mauvaises conditions météo, juillet, août et septembre ont enregistré un bon niveau d’activité. Plusieurs grandes tendances se dégagent, de la saison passée : des réservations de dernière minute ; une progression des courts séjours ; et une fréquentation toujours soutenue des pèlerins sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle.


Mais aussi : la présence de camping-caristes tout au long de la saison ; des touristes à la recherche de calme, de tranquillité et d’authenticité : la recherche de la qualité des produits du terroir, « faits maison » ; et l’impact de l’événementiel sur la fréquentation et la consommation. Résultat : 62 % des professionnels répondants considèrent l’activité touristique de la saison 2016 (de mai à septembre), satisfaisante.


Presque tous les paramètres sont en hausse : le taux d’occupation de l’hôtellerie, le locatif, l’hébergement d’accueil collectif, ainsi que les demandes auprès des agents du réseau des offices de tourisme. Quant aux prestataires des « sites, musées et monuments », ils relèvent l’importance des journées du Patrimoine, là aussi en augmentation par rapport à 2015. Avec en tête l’abbaye de Flaran, la cathédrale d’Auch, et la Collégiale de La Romieu. Et un +69 % de fréquentation pour la Maison Claude Augé de L’Isle-Jourdain (et un +67 % pour le musée Campanaire). Seuls sont en baisse l’Espace Saint-Michel de Condom, les Territoires du Jazz de Marciac et de donjon de Bassoues.


Bonne évolution également pour les sites de baignade, avec un +76 % pour Lupiac, mais légère baisse pour les bateaux habitables sur la Baïse. Un mot enfin des manifestations. Vignobles en fête, sur Saint Mont a vu venir 12.000 curieux, les championnats de France d’aviron, à Cazaubon, ont enregistré 4.000 visiteurs. Et côté musique, le Welcome in Tziganie à Auch a compté 5.500 festivaliers, Tempo Latino de Vic 58.000 visiteurs, 250.000 pour Jazz in Marciac.


Au total, le Gers reçoit six fois plus de visiteurs que d’habitants, avec 1,2 million de visiteurs, générant un chiffre d’affaires de 213 millions d’euros. De plus, il est le premier département bio de France, ce qui ne se sait pas assez. Un motif supplémentaire pour s’y rendre ?

 

Un commentaire au sujet de cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *