INDEX

Les Beaux Jours se poursuivent à Biarritz

Le 14 Avr. 2017

La musique illumine la ville, après les sœurs Labèque, le James Carter Organ Trio, Max Emanuel Cencic, Ballaké Sissoko, Thibault Cauvin…

Les beaux jours sont là. Et si, par hasard, nous ne parlions pas de climat, au moins, sommes-nous certains de faire la bonne annonce en ce qui concerne les Beaux Jours de la Musique, le Festival de Biarritz, qui a lieu jusqu’au 16 avril 2017.


Mercredi en ouverture, les sœurs Katia et Marielle Labèque ont présenté « Love Stories ». Ça vous fait penser à West Side Story ? Normal, puisque c’est exactement ce que interprétent le duo de pianistes le plus connu au monde, vivant à Ahetze, avec le West Side Story de Leonard Bernstein en première partie et Star-Cross’d Lovers de David Chalmin (et 8 danseurs) en deuxième partie.


Jeudi 13 avril, le James Carter Organ Trio, Django Unchained était au Théâtre du Casino. Le saxophoniste le plus admiré de sa génération rendait hommage au répertoire de son musicien favori Django Reinhardt.


Que serait un beau jour musical sans musique baroque et contre-ténor ? On ne le saura pas, car grâce à Max Emanuel Cencic, en l’église Sainte-Eugénie ce vendredi 14 avril, l’opéra rendait hommage à Mozart et Rossini.


Un peu de musique du monde pour « internationaliser » tout ça ? Pas de souci, direction le Théâtre du Casino, le samedi 15 avril, où rendez-vous est pris en compagnie du maître de la kora, Ballaké Sissoko et le violoncelliste Vincent Segal pour écouter l’album Musique de Nuit (nommé aux Victoires de la Musique 2016).


Dimanche 16 avril, au Fronton Plaza Berri, les Beaux Jours se terminent en compagnie de Thibault Cauvin et l’ORBCB, où le surfeur changera de vague, pour aller tout schuss sur celle de la musique classique et baroque. Sûr qu’après cela, l’été n’aura pas le choix, et sera bien obligé de débarquer…

Informations sur le site du festival

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *