INDEX

Un drive bio et fermier au Domaine de Hustet

Le 16 Fév. 2017

Dans le nord-ouest du Gers, à Mouchan, Cécile Cardeillac développe une formule qui est en train de se répandre dans tout le pays

Qu’il s’agisse d’oeufs, de fruits ou de céréales du genre farine de blé, du miel, de l’huile de tournesol, du raisin et même des cerises, depuis que la saison est initiée, c’est du tout bio, du tout bon. Et moins cher qu’en supermarché !


Ce, grâce au travail volontaire et passionné de Cécile Cardeillac. En fait, sous un chalet ouvert H24 (pour les creux, bios et nocturnes, une envie d’omelette, ça ne prévient pas !), où 40 casiers vous distribuent les produits maison du Domaine, de façon automatique. Un drive version ferme. Quelle belle idée !

Ici l’agriculture et le bio, on est tombés dans leur marmite il y a longtemps. En 2005 sur le Domaine, à l’initiative des parents de Cécile qui fila d’abord faire un tour en terre toulousaine pour – sans hasard – apprendre à développer régionalement l’agriculture biologique avant de revenir au pays.


128 hectares de produits sains, sans chimie de synthèse, sans OGM, du tournesol, du blé, du colza, de l’orge, du chanvre, du soja, des fèveroles… Ajoutez-y quelque 500 poules en plein air, des arbres fruitiers (à la production certifiée Ecocert), et la production du « drive fermier » est assurée.

Un procédé qui commence à se répandre sur l’hexagone où l’on compte quelque 200 exploitations avec leur « drive ». Dans le Gers, Cécile est la deuxième à oser juste après Saint-Germé où Josette et Jean-Philippe Gasparotto avaient initié le mouvement. Du très, très bio travail !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *