INDEX

Je dis ça, je dis rien…

Le 12 Fév. 2017

Mais puisqu’on te dit que NON !

Rubriques :

Non, à quoi ? Ce qu’il ne faut JAMAIS faire, et qu’on fait quand même, alors qu’on sait qu’on va s’en mordre les doigts. Quoi, ça vous est jamais arrivé, peut-être ?


Alors, que tous les fumeurs sortent illico de la salle, parce que, dans le genre qui illustre parfaitement le sujet, on a rarement vu mieux.

Mais ça y est, vous êtes sauvés, Tata Toy est là pour vous éviter le pire. Donc voici typiquement le genre de situations que vous devez fuir absolument, et si vous vous y heurtez, apprenez à répéter, à voix haute et fermement, trois petites lettres de rien : NON !

Pas de prétexte fallacieux, du genre : « Allez, une dernière fois, genre « pour la route », quoi ! Suis bourré, ça veut rien dire de toute façon ! » Non, non, et non, il ne faut JAMAIS coucher avec son ex !

Il ne faut pas non plus faire du sport sans s’étirer ensuite, because vous serez ridicule, demain, au moment de monter les escaliers devant monsieur Michaux, qui était pourtant prêt à vous embaucher…avant.

« Promis, plus jamais je ne me mettrai dans un état pareil ! » Déclara-t-elle (il) après avoir vomi trois fois. Non, ne jamais boire plus que de raison (oui, mais… où s’arrête la raison ? En termes d’hectolitres ? Philosophie, quand tu nous tiens, hips).

« C’est bon, mais c’est lourd ! J’ai le ventre qui va exploser » Non, on n’est pas obligés de tout bouffer au resto algérien du coin de la rue (la semoule, ça cale), ni au Jap’ (le riz, ça cale), ni au Portugais (la morue, ça cale) ni chez mémé d’ailleurs (tout cale !). Arrêtez la boulimie internationale, vous allez le regretter !

Non, même pas un léger coup d’œil vite fait aux mannequins Victoria’s Secret sur Instagram. Façon, on peut déjà vous dire comment ça va finir :

–    Messieurs, vous n’aurez jamais ça à la maison !
–    Mesdames, vous ne ressemblerez jamais à ça, malgré tous vos efforts !
–    A tous publics : pourquoi se faire tant de mal ?

« Allez, c’est l’dernier, demain je bosse ! » 4 heures du mat’, Mike Delfino, le plombier de Desperate Housewives est-il oui ou merde un type louche alors qu’il est si beauuuuuuuuuuuuuuu ? Ben vous attendrez demain pour le savoir et puis c’est tout ! Zou, au lit ! Hors de question d’enchaîner sur l’épisode suivant. Ou juste un bout alors… Il est tellement chou…

La soirée commençait bien. Jusqu’à ce que vous commettiez l’inexorable : sortir en boîte avec votre carte bleue. L’autre truc à ne pas faire, alors : regarder son compte en ligne le lendemain. Non, surtout pas… « Allo, m’ssieu Fépéterlabank ? Non, non, on ne m’a pas volé ma carte bleue, non, hélas… Tu me diras, j’étais tellement bourré que je ne me souviens pas vraiment » …

Tu le savais dès le départ que c’était pas une bonne destination de vacances estivales de partir en Bretagne, non ? Alors, pourquoi tu l’as fait, bord… ? Oups, on s’exalte… Ferme les yeux, visualise, le soleil, c’est une grosse boule jaune brillante qui fait du chaud… Fais appel à tes souvenirs, bord… Zut, ça nous reprend…

C’lui-là, on aurait dû le coller en tête de top : Non, non et non, ne prends SURTOUT PAS Allemand en LV1 au collège, c’est un billet destination l’enfer direct, sans passer par la case départ. Sehr schnell vergessen, sclechte idée à la con ! Pour t’achever, simplement rappeler la leçon numéro Un : « Das telefon klingelt, eine frau antwortet ». Ok, capito ? Ça ira comme ça ????

Dans la catégorie « famille », nous déconseillons vivement deux points fondamentaux : très mauvaise idée de vouloir parler sexualité avec sa mère. Et trèèèèès mauvaise idée de demander à pépé et mémé : « Alors, quoi de neuf ? »

Attendre le dernier moment pour rédiger ta thèse de doctorat. Boh, en même temps, si t’en es arrivé là, c’est que t’es pas trop naze du cervelet. Et puis il reste deux jours, t’es laaaargeeee…

Enfin, last but non least, évite, évite absolument d’aller bouffer Indien avant un covoiturage avec des inconnus… Conseil d’amie ! Et arrête avec le curry, bon sang, ceci est un message de tes intestins !

Mais bon, moi j’dis ça, j’dis rien

Gracianne Hastoy

Un commentaire au sujet de cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *