INDEX

A Bilbao, le Guggenheim fête ses 20 ans

Le 02 Mar. 2017

Quatre chefs renommés vont concocter quatre repas d’exception, qui seront proposés toute l’année. Une raison de plus pour se rendre dans la capitale de la Biscaye

Au Guggenheim de Bilbao, on s’instruit. On s’étonne, on s’amuse parfois devant certaines audaces créatives, mais on passe toujours un bon moment. Mais savez-vous que vous pouvez aussi y déjeuner fort convenablement, à la table de son restaurant, le Nerua ?


Et pour fêter les vingt ans du musée, quatre cuisiniers parmi les plus renommés au monde vont y concocter une tambouille d’exception. Et les heureux élus sont…

La puissance invitante se nomme Josean Alija, un chef attachant qui revient de loin.



En effet, alors que tout jeune, il travaille à la cuisine du musée, il est victime d’un accident de moto et reste dans le coma durant 21 jours. Remis en selle, il a perdu le goût et l’odorat, les outils indispensables de tout cuisinier. Il doit donc apprendre à déguster de nouveau, à reconnaître les saveurs et les arômes. Lauréat du concours du Meilleur chef jeune, il intègre le Guggenheim il y a six ans, et reçoit sa première étoile au Michelin. A star is born.


Et afin d’attirer toute l’attention sur la table du musée, Josean va recevoir. Plutôt du (très) beau linge. Il a déjà commencé par faire venir Bruno Oteiza, connu outre-Pyrénées grâce à ses interventions à la télé espagnole, et à ses nombreux restaurants ouverts au Mexique, en particulier à Playa del Carmen, sur la Riviera Maya (si tu as encore des sous, note l’adresse, Laya Croves , c’est à l’hôtel Grand Velas, à Nueva Vallarta !)


Le prochain sur la liste n’est autre que Joan Roca, l’un des trois frères heureux propriétaires du Celler de Can Roca, à Gérone, sur la Costa Brava, qui interviendra le mercredi 24 mai. Et proposer peut-être son fameux agneau au pain frotté de tomate. Ce n’est pas pour rien qu’il a été appelé « l’architecte du goût » et que sa guinguette, dotée de 3 étoiles Michelin a été sacrée par la revue « Restaurant magazine » comme le premier restaurant au monde en 2013.


Le 22 juin, ce sera le tour de l’argentin Mauro Colagreco, chef du Relais & Château Mirazur, situé à Menton, deux fois étoilé, et nommé meilleur restaurant français 2016 par le « Fifty Best ».


Et le 21 septembre, le show se terminera en beauté, avec Virgilio Martinez Véliz, un cuisinier péruvien à la tête du « Central Restaurante » à Lima. Tous les chefs cuisineront à quatre mains avec Josean et sa brigade, et la veille, chacun mènera une conférence (gratuite) sur sa façon de sentir, de faire et d’apprécier la gastronomie, à l’auditorium du Guggenheim.


Vous pouvez dès à présent réserver votre table pour ce qui sera certainement un (ou quatre) repas d’exception. Et si l’envie vous en dit, faire, avant ou après, un petit tour au musée.

Comme quoi l’utile et l’agréable se conjuguent à la perfection à Bilbao.

Informations sur le site du Nerua

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *