INDEX

Musique tzigane à gogo durant trois jours

Le 23 Avr. 2017

Welcome in Tziganie arrive à Seissan avec en vedettes Aälma Dili et Al Jawala. Comme on dit chez les jeunes, save the date, cochez les jours !

Rubriques :

Quel est le rapport entre Seissan, commune gersoise de mille habitants, et la musique tzigane ? Aucun. Sauf que dans l’Astarac, on l’apprécie, mieux on l’aime et on veut faire partager cette passion.


Ainsi pour la troisième fois, Seissan accueillera « Welcome in Tziganie », un festival placé sous le signe de la bonne humeur et de la musique endiablée. Où ? Au Théâtre de verdure du Soleil d’Or. Quand ? Du 28 au 30 avril prochains.


De ce que l’on sait de la programmation, deux groupes devraient faire un tabac. Aälma Dili tout d’abord. Ce qui signifie « L’âme des fous » en gitan. Un groupe qui ne vient pas de Bucarest, mais de la banlieue est parisienne, proposant un répertoire inspiré des Balkans, des fêtes « svadba » et des musiques du monde. Composé de deux violons, d’une guitare et d’une contrebasse, Aälma Dili devrait donner de la voix pour réveiller l’âme tzigane sommeillant dans tous les spectateurs gersois, ou d’ailleurs.


Autre invité, Al Jawala (de l’arabe “le voyageur”, ou “gens du voyage”) est un quintet originaire de Fribourg, en Germanie. Dans leurs premières années, ils ont essentiellement joué comme musiciens de rue, une sacrée bonne école où l’on apprend la patience et la vie, avant de se produire avec le No Smoking Orchestra d’Emir Kusturica.


Malheureusement, Esma Redzepova, ne sera pas de la partie. La Macédonienne qualifiée de « reine de la musique tzigane » est décédée le 16 décembre dernier, laissant quarante-sept enfants roms qu’elle avait adoptés, afin de les sortir de la pauvreté. C’est très certainement en son souvenir que sera placé ce festival pas comme les autres, qui s’annonce, un fois de plus, coloré et somptueux.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *