INDEX

La prépa de Médecine en ligne avec Pau

Le 04 Jul. 2017

150 étudiants vont suivre la PACES depuis l’Université de Pau et des Pays de l’Adour : des cours à distance en liaison avec Bordeaux

Rubriques :

On le sait, va, que vous ne voulez pas quitter vos chères Pyrénées si vite, ni les bons petits plats de maman. Alors, si vous voulez suivre la PACES (Première année commune aux études de santé) et préparer le concours de médecine, c’est désormais possible depuis Pau, avec les mêmes cours que ceux des élèves de Bordeaux. Une bonne idée interactive !


L’heure est aux inscriptions en fac. Votre rejeton béarnais aimerait bien préparer le concours de médecine, mais il a décrété qu’il ne voulait pas quitter ses Pyrénées chéries ? Pas même pour aller à Bordeaux ?

Pas d’inquiétude ! L’UPPA, l’Université de Bordeaux et la Région Nouvelle-Aquitaine vont remédier à vos soucis dès la rentrée de septembre, en offrant des cours en ligne et à distance, par visioconférence, pour les élèves désireux de suivre la PACES (Première année commune aux études de santé).


Pas de déperdition de qualité, ce sont rigoureusement les mêmes cours que ceux donnés à Bordeaux que recevra votre progéniture, futur toubib (ou pas).

Environ 150 étudiants recevront ainsi les cours magistraux depuis un amphi de l’UFR de droit dédié. Quant aux travaux dirigés, ils se feront aussi de façon interactive avec les professeurs bordelais. Ou comment amortir les investissements d’un million d’euros financés par la Région pour ces modules interactifs. Tandis que la plateforme en ligne permettra aux étudiants de poser toutes les questions qu’ils souhaitent.


L’info est tellement originale qu’un site Internet a même été créé pour l’annoncer : www.mapacesapau.fr

En revanche, on apporte les formations à domicile, mais cela n’exonère pas de devoir s’inscrire à Bordeaux. Idem si votre fiston ou fifille chérie réussit le concours, là, il faudra bien quitter les Pyrénées un temps pour poursuivre le cursus depuis la capitale girondine.

Mais bon, c’est déjà ça de gagné, non ?

 


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *