Nouvelle rubrique

Rubrique ici et ensemble du crédit agricole pyrenees gascogne

Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER PresseLib'

Adresse e-mail * :
Code postal * :
INDEX

Fusions en masse : 9 intercommunalités en Béarn

Le 28 Déc. 2016

Le 1er janvier, des mariages en série sont programmés « pour le meilleur et le pire », comme on dit – Pour commencer, zoom sur le Béarn…

Rubriques :

La réforme territoriale va franchir une nouvelle étape le 1er janvier, avec la fusion de nombreuses intercommunalités. L’objectif est de réduire leur nombre et d’alléger le mille-feuilles territorial. Théoriquement.


Déjà, la fameuse réforme, qui répond au doux nom de NOTRe, n’est plus ce qu’elle était au départ. Puisque entre les grandes régions et les grandes intercommunalités, les Départements devaient disparaître. Il n’en est rien et les Conseils départementaux poursuivent leur route, même s’ils se trouvent à l’étroit dans leur nouveau costume allégé d’un certain nombre de compétences.

Dans les Pyrénées-Atlantiques, deux voies différentes ont été choisies : au Pays Basque, il n’y aura plus qu’une seule collectivité (nous y reviendrons) – en quelque sorte, le fameux « département » espéré depuis des décennies ? -, tandis que le Béarn en comptera 9.


La Communauté d’agglomération Pau-Pyrénées sera élargie au Miey-de-Béarn et à une partie de Gave et Coteaux, avec un total de 162.000 habitants. Sans surprise, c’est François Bayrou qui gardera la présidence de la nouvelle entité.

La 2e collectivité du Béarn sera celle de Lacq-Orthez. Présidée par Jacques Cassiau-Haurie, elle ne changera pas de périmètre (54.000 habitants).


La 3e sera Nord-Est Béarn (33.000 habitants) constituée des collectivités de Lembeye, Pays de Morlaàs et Ousse-Gabas. C’est vraisemblablement le maire de Morlaàs Dino Forté qui assurera la présidence.

La 4e communauté sera celle du Haut-Béarn (32.000 habitants), regroupant le Piémont oloronais, les vallées d’Aspe, de Barétous et Josbaig. Daniel Lacrampe est le favori pour en prendre la tête.

La 5e collectivité sera la Pays de Nay (28.000 habitants) qui intègre seulement Assat et Narcastet. Christian Pétchot-Bacqué restera président.


Les 4 autres communautés béarnaises seront : Luys-en-Béarn (21.000 habitants), englobant Arzacq et Garlin, sous la houlette de Jean-Pierre Mimiague ; Salies-Sauveterre-Navarrenx (18.000 habitants), avec plusieurs candidats au coude à coude ; Vic-Montaner (13.000), à cheval sur le 65 ; et la Vallée d’Ossau (10.000), inchangée, qui sera présidée par Jean-Paul Cazaubon.

A noter qu’un projet de « Pays de Béarn » est dans les tuyaux pour coordonner les actions entre les 9 intercommunalités.

Demain, l’intercommunalité unique au Pays Basque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *