INDEX

Quatre nouveautés, l’Aéroport de Biarritz Pays basque

Le 05 Fév. 2018

En 2018, 24 destinations seront desservies par 12 compagnies différentes, dont de nouvelles liaisons avec Nice, Berlin, Marseille et Châteauroux

Rubriques :

La prestation des vœux est l’occasion de dresser un bilan de l’exercice passé et de tracer des perspectives. C’est à cette discipline que s’est employé le directeur de l’Aéroport de Biarritz Pays basque, Didier Riché, avec l’annonce de 4,88% de mouvements supplémentaires de voyageurs.


Avec pour commencer un regard sur le passé : l’an dernier, l’aéroport a enregistré 1.190.991 mouvements de voyageurs (+4,88%), dont 885.185 nationaux et 305.715 étrangers. Avec comme points marquants un trafic de 26.729 voyageurs vers la Scandinavie (+12,19%), de 16.055 sur Genève (+12,7%), de 143.012 sur les quatre aéroports londoniens (+8,9%).

Côté français, si le trafic a baissé sur Paris Orly (463.283 voyageurs, soit -4,54 %), il s’est accru sur Roissy-Charles-De-Gaule, avec 89.540 voyageurs (+25,20% pour Air France, et 163.364 (+12,79%) pour Easyjet.


Venons-en aux nouveautés. Nice tout d’abord, avec Easyjet (qui fête cette année ses dix ans de présence sur Biarritz), avec du 25 juin au 31 août 2 vols par semaine, les lundi et vendredi. Toujours avec Easyjet, voici Berlin, 2 fois par semaine les lundi et vendredi, du 3 août au 26 octobre. Ou encore Marseille, avec Volotea, du 19 avril au 5 novembre, deux fois par semaine, le lundi et le jeudi. Et enfin Châteauroux, avec IG Avion, du 16 juin au 2 septembre, deux fois par semaine, les mercredi et samedi.

Certaines offres seront amplifiées, telle celle de Lille (Easyjet) avec un élargissement de la période de fin mars à fin octobre ; Paris CDG avec un vol supplémentaire par jour du 16 juillet au 2 septembre ; Genève (Swiss) avec une augmentation du nombre de sièges, jusqu’à trois vols par semaine du 26 juin au 25 octobre (mardi, jeudi, dimanche). Et enfin Stockholm (SAS) qui passe de deux à trois vols par semaine du 22 juin au 10 août (mardi, mercredi, vendredi).


Enfin deux lignes sont arrêtées : Genève avec Etihad Régional, et Londres Heathrow avec British Airways.

Au total, cela nous donne 24 destinations, assurées par 12 compagnies aériennes, confortant l’aéroport biarrot comme le 15ème français. On se souvient qu’il a engagé il y a deux ans un plan d’investissement de 43,5 millions d’euros sur dix ans, afin de gagner en fluidité et de créer un pôle d’échange intermodal, sous forme d’une gare routière, rassemblant tous les bus interurbains, ceux pour l’Espagne, et les cars touristiques. Et ce, pour commencer…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *