INDEX

Biarritz inaugure son Skateland

Le 12 Mai. 2017

A Iraty, entre Surfrider et l’Atabal, il apporte un pôle d’attraction supplémentaire dans un quartier en pleine révolution

Rubriques :

Jusqu’alors, les pratiquants biarrots de skate avaient rendez-vous à la Négresse, allée du Moura, sous une structure couverte de 800 m2. Une belle surface, toutefois insuffisante pour accueillir des championnats, et du public.


Voici pourquoi la municipalité a vu plus grand, en lançant (après des années d’incertitude) un méga Skateland qui sera inauguré samedi, à l’occasion de la grande fête du village Iraty.

Un site qui ravit l’association Lassosalaï, qui en assurera la gestion. Elle se bat depuis 2002 pour la promotion des sports de glisses urbains, avec ce que cela inclue comme initiations, démonstrations, compétitions, concerts, expositions ou avant-premières vidéo. Logiquement, c’est donc Lassosalaï qui a été retenue pour animer ce méga big skate park.


La Ville souhaite ainsi faciliter l’accès au plus grand nombre tout en utilisant le skate park comme un outil de promotion à l’extérieur. Il faut savoir que l’association fait partie du top 5 des clubs de skate français, grâce à ses résultats mais aussi grâce au nombre de ses licenciés.

Dans le détail, le Skateland est implanté dans la zone Iraty, sur un terrain de 5.500 m2, situé entre Surfrider et l’Atabal. Il présente une superficie de 2.325 m2, dispose d’une tribune de 690 places, de locaux techniques, et de vestiaires. Les skateurs bénéficiant d’aire de glisse de 1.414 m2. De quoi s’éclater !


Ils bénéficieront de modules très modernes et sécurisés : curbs, trottoirs, table à wheeling, rails carrés, rectangulaires ou ronds, kinks, plans inclinés ou courbes, tremplins… ouverts également aux pratiquants de roller ou de BMX.

C’est l’architecte biarrote Maité Rumeau qui a été choisie pour sa conception, elle connaît le coin pour avoir déjà créé l’Atabal ; il n’y aura donc pas de rupture visuelle entre les deux édifices, le béton et le bois étant privilégiés. Le tout constituant une belle porte d’entrée du futur quartier.


L’ensemble a un coût, assez élevé : 2,9 millions d’euros, couverts à 60% par l’État, la Région et le Département, le solde étant assumé par la municipalité. Le prix nécessaire à l’édification d’un bâtiment appelé à devenir l’une des vitrines sportives de la ville, qui pourra accueillir à l’avenir tant les championnats de France que d’Europe. La première épreuve programmée est l’ultime manche des championnats de France avec 400 compétiteurs les 4 et 5 juin.

Biarritz, capitale du skate ? Qui aurait cru ça il y a quelques années ?

Informations sur le site du Skate Park


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *