INDEX

« Edmond » démarre la saison de l’Astrada

Le 13 Oct. 2017

Et à Marciac, il n’y aura pas que du jazz. Au programme : Patrick Timsit, Pierre Arditi, Daniel Russo, François Morel et Anne Roumanoff

Rubriques :

Dépêchons-nous, car la saison démarre ce samedi avec « Edmond », la pièce écrite et mise en scène par Alexis Michalik, qui a déjà obtenu huit Molières, narrant ici la triomphale et mythique première de Cyrano de Bergerac.


Avec ses douze comédiens sur scène, il s’agit d’un « vrai théâtre de troupe », rappelant les grandes épopées théâtrales du XIX siècle.


Pour la suite, les 27 et 28 octobre viendra la compagnie du Carré blanc, sur « Les genoux rouges », un spectacle acrobatique. Le 12 novembre, place à Patrick Timsit, sur « Le livre de ma mère », d’après Albert Cohen.

Le 18 novembre, nous aurons droit à un intermède musical avec le Dr Lonnie Smith, la légende de l’orgue Hammond B-3. Et pour finir le mois, le 26, la venue du quatuor Debussy & Franck Tortiller.


Nous voilà en décembre, qui débute le 3 avec The Amazing Keyston Big Band, qui a obtenu un franc succès avec « Le carnaval jazz des animaux ». Et le 9, le jeune chanteur britannique Myles Sanko.

A coup sûr, la salle sera pleine le 16 avec « L’être ou pas », comédie de Jean-Claude Grulberg, avec Pierre Arditi et Daniel Russo, sur neuf saynètes truculentes entre deux voisins qui se croisent dans l’escalier.


Le reste appartient à l’an prochain, et nous aurons l’occasion d’en reparler. Mais sont déjà annoncés Anne Roumanoff le 3 février, The Clayton Brothers Band le 10 mars, François Morel les 7 et 8 avril et en clôture, le 5 mai, l’un des plus grands saxophonistes du moment, Kenny Garrett, qui joua aux côtés de Sting et de Peter Gabriel.

A vous de cocher les dates sur votre agenda. Tous ces spectacles auront lieu dans la nouvelle salle de 500 places, l’Astrada. Il est conseillé de réserver, car elles sont numérotées et attribuées par ordre d’arrivée des paiements.


Vous voici muni de tout ce qu’il faut savoir pour passer d’excellents moment à Marciac. Comme toujours, d’ailleurs !

Informations sur le site de Jazz in Marciac

 

Photos : site et réseaux sociaux, Astrada

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *