INDEX

Dans les Landes, un site pilote de biosécurité

Le 13 Nov. 2017

A Mugron, Maïsadour innove pour reconstruire durablement une filière d’excellence, et prend 100 mesures pour les filières palmipèdes et volailles.

Rubriques :

De l’adversité vient l’enseignement. C’est du moins ce que semble préconiser le groupe coopératif, qui réagit avec volontarisme pour éviter des crises aviaires dévastatrices comme celles de 2015 et 2017.


Inauguré la semaine dernière à Mugron, dans les Landes, le site revoit complétement les pratiques sanitaires pour un investissement de trois millions d’euros, qui vient s’ajouter aux 8 millions d’euros dépensés par les éleveurs sur leurs exploitations.

Installé dans un ancien abattoir, il est dédié à la désinfection, au stockage des camions ainsi qu’aux cages de transports d’animaux vivants. Et puisqu’à l’époque des crises, c’est le transport qui a été principalement montré du doigt, voici que les camions vont désormais équipés de bâches micro-perforées (pas de vol de plumes) et de barres anti-écoulement pour ne pas que les fientes se propages.


Le directeur général Philippe Carré a exprimé ainsi le souhait de « reconstruire durablement une filière d’excellence ». Le fleuron de la gastronomie française verra-t-il le Noël 2017 comme le dernier de sa difficile convalescence ? Si l’on sait déjà qu’en conséquence, les prix seront en hausse, on espère surtout que la confiance va revenir, totale, et justifiée.

Mugron et son site pilote devraient y aider de façon conséquente. Plus de couac à l’avenir, que des coin-coin heureux.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *