INDEX

Dans les Landes, Zoomalia comme un lion en cage !

Le 21 Mar. 2018

A peine installés à Saint-Geours-de-Maremne, ils doivent construire 3.000 m2 supplémentaires, victimes du succès de leur animalerie en ligne. Nom d’un chien…

Rubriques :

    On vous avait déjà parlé d’eux, à leurs débuts, quand ils sortaient à peine de l’œuf. Mais voilà qu’on n’arrive plus à suivre le mouvement, ça papillonne dans tous les sens.


    Zoomalia.com est devenu aux animaux, en peu de temps, ce qu’Amazon est aux accros du shopping. L’animalerie en ligne la plus fameuse de tout l’hexagone.

    Qu’il s’agisse de Médor le chien, de Minou le chat, de votre lapin, cochon d’Inde, hamster, rat, souris, de Nemo le poisson, de votre tortue d’eau ou terrestre, de Zoziau la perruche, le perroquet, le canari, et même de Cocotte la poule, tout ce dont vous avez besoin pour vos mascottes se trouve ici.


    Et ça marche, ça marche même si fort qu’à peine installés dans leurs nouveaux locaux, plus grands, de Saint-Geours-de-Maremne, Zoomalia se retrouve autant à l’étroit que Némo dans son verre d’eau…

    Pour Pierre-Adrien Thollet, créateur heureux de Zoomalia, l’aventure avait débuté fin 2011 à Seignosse dans un local riquiqui. En arrivant à Saint-Geours-de-Maremne avec ses 60 employés et 5.500 mètres carrés, il croyait voir large.


    Mais voilà que Zoomalia se retrouve aussi à l’étroit que le poussin dans son œuf en fin de gestation ! Un comble ! Une caverne d’Ali-Babar (ce jeu de mots désastreux vous est offert gracieusement par la Rédaction pas vraiment honteuse, sur ce coup-là), où tout le bonheur de Médor (et des autres) s’accumule, mule, mule… (ok, on sort)…

    Alors, pour l’entreprise passée de 16 à 21 millions de chiffre d’affaires seulement entre 2016 et 2017, pas question de lambiner comme un escargot, on prend le taureau par les cornes et ont envisage de construire 3.000 mètres carrés supplémentaires pour 2019. Soit un investissement de 2 millions d’euros.


    Ce n’est pas au grand singe qu’on va apprendre à faire des grimaces, non mais !

     

    Photo : site et page facebook de Zoomalia

    Rubriques :

      Un commentaire au sujet de cet article

      Laisser un commentaire

      Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *