INDEX

Coucou ! Revoilà le bon Petitrenaud en Bigorre

Le 14 Sep. 2018

A Saint-Savin, il signe son retour auprès de son ami, le chef du Viscos, Jean-Pierre Saint-Martin, pour les 2èmes rencontres Vivre en Pyrénées…

Rubriques :

Voilà une annonce qui nous ravit, le retour de Jean-Luc Petitrenaud, lui qui avait laissé sa place en juin de l’an dernier à Carinne Teyssandier pour mener ses fameuses « Escapades », pour cause de grosse fatigue.


Et pour revenir sur la scène gastronomique, il a choisi le territoire de son ami Jean-Pierre Saint-Martin, le truculent chef du Viscos à Saint-Savin, figure de proue de ces 2èmes rencontres Vivre en Pyrénées, qui se déroulent sur deux jours, ce vendredi et ce samedi. Avec comme thème « Alimentation et biodiversité ».

Ils expliquent : « L’alimentation n’a jamais autant été au cœur de nos préoccupations. Une approche globale du sujet devient une nécessité : elle doit être saine, sûre, tracée, équilibrée et diversifiée, de qualité, de saison et de proximité. »


Le visiteur va se voir proposer deux jours de conférences, débats, ateliers, pour « construire une vision partagée de notre territoire pyrénéen, autour de l’alimentation durable et du patrimoine gastronomique. » Le tout en entrée libre et gratuite. En parallèle se tiendra un marché de produits du terroir, des stands d’artisans locaux, une librairie et une animation musicale.

On ne manquera pas de rendre une visite à L’Etoile d’argent (Aurélien Valentie et ses plantes vivaces et de montagne), à Fabienne Vrech (Spiruline des Hautes-Pyrénées), à Edouard Roux (Safran de l’Arbizon), aux glaces de la ferme de Lou Téoulé, de goûter aux haricots tarbais de La Ferme occitane, aux fromages fermiers de la Ferme Cazaux, et pour faire couler tout ça, de se rincer le gosier avec le vin de Bigorre du domaine Les Pyrénéales. Avec modération, oui, on sait se tenir.


Pour le déjeuner (agneau Barèges Gavarnie et haricots tarbais ou veau du Val d’Azun), il fallait prendre vos précautions auparavant, car les réservations sont closes depuis le 7 septembre dernier. Une raison supplémentaire pour revenir à Saint-Savin une autre fois !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *