Nouvelle rubrique

Rubrique ici et ensemble du crédit agricole pyrenees gascogne

Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER PresseLib'

Adresse e-mail * :
Code postal * :
INDEX

A Biarritz, l’Hôtel du Palais va entamer sa mue

Le 19 Oct. 2018

Après de longs débats, le coup d’envoi de l’énorme chantier de rénovation du palace va pouvoir être donné afin d’être en mesure d’accueillir le sommet du G7…

Le conseil municipal a finalement approuvé le projet présenté par le maire, Michel Veunac. Il prévoit une évolution de la Socomix et permet de lancer la deuxième phase de la modernisation du mythique Hôtel du Palais.


La course contre la montre est engagée puisqu’il faut que tout soit prêt pour accueillir, à la fin de l’été 2019, les chefs d’Etat et les délégations des 7 pays les plus riches du monde : Etats-Unis, Japon, Allemagne, France, Grande-Bretagne, Italie et Canada. Un événement hors norme qui mettra Biarritz et le Pays Basque sur le devant de la scène mondiale.

Ce sont ainsi des dizaines de milliers de personnes qui vont déferler sur le Pays Basque, avec plusieurs centaines de personnes accompagnant chaque chef d’Etat. Mais aussi plus de 5.000 journalistes du monde entier pour couvrir l’événement.


Un bijou en pleine transformation…

Rappelons que c’est la société d’économie mixte constituée par la Ville, la Socomix, qui est à la manœuvre, en tant que propriétaire de ce petit bijou trônant au Sud de la Grande Plage. Elle a entre ses mains le sort d’un Palace unique en son genre, dont façades et toitures sont classées monuments historiques, construit sous le règne de Napoléon III, en 1854, pour l’impératrice Eugénie…

Vendue à la ville en 1880, elle est ensuite devenue un hôtel-casino, le « Palais-Biarritz », avant d’être ravagée par un incendie en 1903. Deux ans après, l’ensemble a été reconstruit pour devenir l’hôtel de luxe que l’on connaît, avec 150 chambres. Classé en catégorie 5 étoiles en 2011, l’Hôtel du Palais a décroché la distinction « Palace » en 2016.


C’est le puissant groupe Hyatt Hotels Corporation qui a été choisi comme opérateur pour gérer l’établissement. Basé à Chicago, il décline 13 marques et possède la bagatelle de 739 établissements dans 57 pays. En France, il gère déjà plusieurs palaces dont celui de la place Vendôme à Paris et le Martinez à Cannes.

 


Une première tranche de travaux a déjà été réalisée, permettant au palace de se refaire une beauté extérieure. Au niveau, tout d’abord, de la piscine californienne du Club impérial. Chauffée à 27° à l’eau de mer, son bassin a été restauré et doté de deux escaliers, tandis qu’on a mis aux normes (1,40 m) les bassins non surveillés.

Tout autour on a également donné un coup de frais aux 17 espaces créatifs, qui ont été agrandis, tandis que les cabañas côté mer ont disparu, devenant une extension du solarium, au design lui aussi entièrement revisité. Ce n’est pas tout : nouveau restaurant extérieur, le Jardin de l’Océan, toujours sous la houlette du MOF Jean-Marie Gautier, nouvelle terrasse extérieure elle aussi, nouvelles allées menant à la terrasse sud et à la piscine.


La deuxième tranche (investissement de 47 millions d’euros) devrait donc être terminée fin mai. La rénovation concernera les toitures et les façades, mais aussi les salles de réception et les cuisines, ainsi que les chambres des ailes Sud et Ouest.

Informations sur l’Hôtel du Palais, cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *