INDEX

Un événement : la Bigorre et le Béarn, enfin ensemble

Le 25 Mar. 2019

Après de multiples tentatives, c’est la mise en place des « Territoires d’industrie » qui a enclenché la signature d’un partenariat historique entre les deux voisins…

Ce lundi, l’Etat, les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine vont signer une convention qui accompagnera le développement de 16 projets répartis sur l’axe Lacq-Pau-Tarbes.


Comme PresseLib’ l’a annoncé la semaine dernière (lire notre article – cliquez ici), une première liste de projets a été sélectionnée et sera prise en compte pour la signature d’un contrat en bonne et due forme. Il aura donc fallu ce dispositif national pour amener la Bigorre et le Béarn autour d’une même table afin de travailler ensemble à des projets d’avenir.

Ce dont s’est réjoui Gérard Trémège, président de la communauté d’agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées (TLP), soulignant la nécessité d’un tel rapprochement entre deux territoires voisins qui n’ont jamais réussi à casser les frontières théoriques qui les séparent.


On peut espérer que cette coopération de circonstance autour d’une initiative nationale sonnera le début de relations concrètes entre Pau et Tarbes, seulement distantes de 40 km. Il faut dire que ces barrières politiques n’ont guère de sens au niveau économique et industriel, la plupart des entreprises travaillant largement sur l’ensemble du bassin de l’Adour.


Au-delà de ces deux agglomérations, ce « Territoire d’industrie » rassemble trois communautés de communes : Haute-Bigorre, Pays de Nay et Lacq-Orthez. Un bassin d’activité qui concerne plus de 500.000 habitants. Ces collectivités

Pour la labellisation industrielle, ce sont les deux régions, Occitanie et Nouvelle-Aquitaine qui sont en première ligne. A noter que sur les 16 projets sélectionnés pour cette phase, 8 concernent le Béarn et 8 la Bigorre. Un équilibre soigneusement recherché pour partir du bon pied et, nous le souhaitons tous, pour s’inscrire dans la durée. Merci les « Territoires d’industrie » !

Plus de détails dans notre précédent article – cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *