INDEX

Le « plan montagne » occitan se précise

Le 14 Jan. 2019

Après la mise en place du Parlement de la montagne, la Région prévoit d’investir 800 millions d’euros d’ici 2025. On parle même d’un métro France-Andorre…

Rubriques :

Cela faisait un petit moment que l’on entendait parler de ce « plan montagne » occitan, qui a finalement été voté en décembre dernier et qui a été présenté publiquement par Carole Delga, présidente de la Région Occitanie.


Ce plan a été conçu par la Région et l’État, avec le soutien des Départements et collectivités, de la Caisse des Dépôts, du Ceser (conseil économique, social et environnemental régional) et d’une équipe de l’Université Toulouse-Jean Jaurès.

Son élaboration a reposé sur une concertation avec partie des quelque 630 membres actuels d’un « parlement de la montagne » regroupant acteurs de terrain, institutionnels, experts et représentants des différents territoires. Ledit parlement a été constitué il y a un an, sur les fondements de réflexions menées courant 2017.


Le long processus de concertation avait permis d’identifier les 4 grands enjeux de ce futur plan « Montagnes d’Occitanie, Terres de vie », qui ambitionne de créer la montagne de demain, « une montagne attractive, multi-usages, ouverte et innovante, en articulation avec la préoccupation transversale de la transition écologique et énergétique ».

 


Vers la montagne du futur…

La Région estime à 800 millions d’euros le montant de l’investissement associé à ce plan, dont 100 devraient être dépensés dès 2019. Ce grand projet se décline en 8 axes de travail et 40 mesures couvrant un large champ de thématiques.

Culture, logement, santé, emploi, formation, entreprises, industrie, agriculture, environnement, mobilité, numérique, tourisme, sport, innovation : sur tous ces sujets-clés devraient être mises en œuvre des actions concrètes, allant du déploiement expérimental d’équipements de médecine préventive au développement de plateformes de covoiturage, en passant par l’organisation d’une « fête de la montagne », la réhabilitation de logements communaux ou la bonification du contrat de « Transmission-Reprise » d’entreprise en zone de massif. Certaines de ces initiatives bénéficieront donc directement à notre cher département des Hautes-Pyrénées !


On rappelle que les zones montagneuses représentent 55% du territoire de la nouvelle région « Occitanie / Pyrénées-Méditerranée » et qu’elles hébergent environ 20% de sa population.

Au chapitre du développement de ces zones montagneuses occitanes, on peut enfin ajouter que les Chambres de commerce d’Andorre et des Pyrénées Orientales seraient en train de relancer les discussions autour d’un projet de métro de 7 km reliant la commune de Porta à la station du Pas-de-la-Case. Le trajet durerait 11 minutes et l’initative permettrait de réduire la circulation vers ou au départ de la Principauté. Investissement estimé : 150 millions d’euros. On devrait assez vite en savoir plus sur la teneur des débats autour de ce projet peu commun.

Plus d’informations sur le site internet – cliquez ici

 

Photos : Occitanie – Sofiane Bensizerara – Lydie Le Carpentier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *