INDEX

Vers la relance des truffes de Bigorre ?

Le 29 Déc. 2017

Après le porc noir et la poule d’Astarac, des passionnés sur la trace des diamants noirs

Rubriques :

Acronyme très oiselier pour le Gipaet qui n’a pourtant rien à voir avec le vautour des Pyrénées, mais bien avec la truffe. Gipaet pour Groupe d’Initiation Promotion Agriculture Extension de la Truffe dans le département des Hautes-Pyrénées. L’adresse en est tout aussi savoureuse, au restaurant Les Bruyères à Grust (65120).

Plaît-il ? Pas de truffe en Bigorre ? Mais que nenni, demandez donc à ce groupe de passionnés, ils vous raconteront qu’autrefois il y en avait.

Car…


TRUFFE NOIRE 3Car le terroir y est propice. Seulement, entre les guerres et les disparitions des hommes de savoir-faire, voilà une connaissance qui s’est perdue (comme tant d’autres, hélas).

En 1890, on parlait de deux tonnes de diamants noirs de Bigorre (et l’Ariège en produisait cinq tonnes par an, affirme-t-on). Les passionnés du Gipaet le savent (ce ne sont pas des truffes !) : tout ici est propice à ce qu’il y ait des truffes. Soleil, pluie, alternance des deux.

Les membres de l’association exhibent d’ailleurs régulièrement leur “cueillette” personnelle. Daniel Casteyde d’Ossen est persuadé que le bonheur est au bout de la truffe. Et s’il sait que la Bigorre ne deviendra jamais l’autre Périgord, il se bat toutefois pour que l’on plante des chênes pubescents ou verts voire des noisetiers.


TRUFFE NOIRE 2Car, parole de connaisseur, ces arbres sont mycorisés (parasités, oui !) par le mélanosporome, autrement dit la truffe. Ensuite, il faudra attendre sept ans pour que la magie opère. Mais le combat porte ses fruits, et les autorités s’intéressent à cette nouvelle preuve de grande biodiversité sur le territoire.

Après tout, on a bien vu le porc noir de Bigorre, la poule d’Astarac ou la chèvre des Pyrénées sauvées par la bataille âpre de passionnés qui y croyaient. Alors pourquoi pas la truffe ? Tout cela est truffé d’espoir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *