INDEX

L'Onconaen sur le défi des maladies chroniques

Le 17 Fév. 2020

Avec l’Observatoire eurorégional d’oncologie gériatrique, l’enjeu est de faire avancer le diagnostic et de traitement des cancers concernant les personnes âgées…

Lancé en avril 2018, ce projet d’intérêt général st piloté par le Basque Health Cluster, et soutenu par l’eurorégion de Nouvelle-Aquitaine-Euskadi-Navarre.


Dans une Eurorégion où la part de la population des plus de 65 ans est plus élevée (22,1%) que sur l’ensemble de la France (18,8%) ou de l’Espagne (18,7%), ce sujet est plus que jamais d’actualité.

En effet, si l’on regarde les causes de décès chez les personnes âgées, le cancer représente 30% du taux de mortalité. Et si rien n’est fait, de nombreux experts annoncent que d’ici une trentaine d’années, une personne de plus de 75 ans sur deux sera atteinte d’un cancer.

Ce centre d’observation cherche donc à trouver et proposer un plan d’action pluridisciplinaire à tous les acteurs susceptibles de faire progresser le domaine. Pour cela, de nombreuses journées d’échanges et de rencontres sont organisées, associant visite de sites, ateliers thématiques, présentations de projets de recherche et rencontres en tout genre.


L’institut Bergonié de Bordeaux, le CIC Biogune de Bilbao et la Clinique universitaire de Navarre à Pampelune ont ainsi pu accueillir des rencontres. L’entraide au sein de ces journées et de l’Eurorégion a donc permis de mettre le doigt sur « des compétences très pointues, de dimension internationale et des ressources de recherche et développement exceptionnelles, mais méconnues », souligne Paco Duboscq, vice-président du Gipso.

Il est important que le projet continue de se développer et qu’il aboutisse, afin que cette expérimentation à l’échelle régionale soit adaptée à une échelle nationale. Que ce soit du côté français ou espagnol, les enjeux sont très importants.


En France, on estime que d’ici 5 ans, plus d’un demi-million de personnes supplémentaires auront contracté une maladie chronique du type diabète ou cancer. En Espagne, le sujet est déjà bien plus grave, avec près d’une personne sur deux de plus de 15 ans, d’ores et déjà atteinte d’une de ces maladies chroniques, ce qui représente presque 20 millions d’espagnols.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *