INDEX

Ovalie, la Pro D2 et le Top 14 dans le money time

Le 16 Mai. 2019

Bayonne joue sa demi-finale à Oyonnax et vise un retour en Top 14 – Pau accueille Grenoble pour confirmer son maintien dans l’élite – Thomas Domingo raccroche, mais reste…

Rubriques :

Samedi, la Section Paloise joue son dernier match de la saison à domicile et compte sur la mobilisation de ses fans. Le pilier international va arrêter la compétition, mais apportera son expérience au staff béarnais. Samedi également, l’Aviron Bayonnais va défier les Oyomen pour décrocher un billet pour la finale de la Pro D2 à Pau avec le Top 14 en ligne de mire.


Oyonnax-Bayonne : un billet à décrocher pour Pau

Samedi 18 mai à 18h30

Après sa victoire sur une solide équipe de Nevers, l’Aviron Bayonnais se rend chez les Oyomen avec une hyper motivation. Un succès dans cette demi-finale lui permettrait de disputer la finale de la Pro D2 à Pau le dimanche 26 mai (14h) contre le vainqueur de Brive-Vannes. On imagine déjà l’ambiance au stade du Hameau…

La qualification pour la finale rapprocherait Bayonne du retour en Top 14. En effet, le vainqueur montera directement en Top 14, tandis que le perdant jouera un barrage de montée à domicile contre (très vraisemblablement) Grenoble.

Le staff devrait faire confiance au groupe vainqueur de Nevers à quelques exceptions près comme le remplacement de Peyo Muscarditz (blessé) par Sean Robinson. Julien Tisseron pourrait aussi revenir à l’arrière. Bayonne pourra toujours compter sur sa jeune classe qui montre tout son talent aux côtés de cadres expérimentés.


25e et avant-dernière journée du Top 14

Photo : Section – Romain Perchicot

On connaît déjà les deux qualifiés d’office pour les demi-finales à Bordeaux (8 et 9 juin) : Toulouse et Clermont. Pour la descente, ce sera Perpignan tandis que Grenoble a toutes les chances de jouer le barrage de relégation.

Le suspens reste entier concernant la qualification pour les barrages (de la 3e à la 6e place). 7 équipes se battent pour 4 places : Lyon, La Rochelle, Castres, Racing, Montpellier, Stade Français et Bordeaux ; sachant que l’UBB est légèrement décrochée.

La Section Paloise est quasiment assurée de son maintien, il faudrait deux victoires bonifiées de Grenoble, à Pau et contre Lyon, pou revenir à la hauteur des Béarnais, à condition que la Section ne marque aucun point.

L’enjeu de ce match sera donc de terminer la saison au Hameau avec une prestation convaincante, à la fois pour remercier les supporters de leur fidélité et à la fois pour engranger une nouvelle confiance pour préparer l’avenir. Ce sera aussi l’occasion de saluer les joueurs qui quittent le club. Quentin Lespiaucq pourra lui montrer son enthousiasme après sa présélection pour le Mondial de rugby.


Samedi 18 mai : Pau-Grenoble, Agen-Castres, Perpignan-Racing (15h, Rugby+) ; Lyon-La Rochelle (21h, Canal+)

Dimanche 19 mai : Montpellier-Stade Français (12h30, Canal+ Sport) ; Bordeaux-Toulouse (16h50, Canal+) ; Toulon-Clermont (21h, Canal+).

 

 


Le classement du Top 14

  • Qualification directe pour les demi-finales : Toulouse (85), Clermont (81)
  • Qualification pour les barrages : Lyon (70), La Rochelle (66), Castres (65), Racing (64)
  • Milieu de tableau : Montpellier (61), Stade Français (60), Bordeaux (57), Toulon (48), Pau (38), Agen (38)
  • Barrage de relégation : Grenoble (28)
  • Relégation en Pro D2 : Perpignan (12)

 


Photo : Section -Marrimpoey

26e et dernière journée du Top 14

Samedi 25 mai à 16h30 (Canal+ et Rugby+) : Stade Français-Pau, Agen-Racing, Castres-Toulon, Clermont-Montpellier, Grenoble-Lyon, La Rochelle-Bordeaux, Toulouse-Perpignan

 

 

 

 


Coup de chapeau à Thomas Domingo…

Le pilier international (36 sélections), venu de Clermont en 2017, surnommé « Vachette », a décidé de mettre un terme à sa superbe carrière de joueur débutée en 2006 en Auvergne. Mais, il restera en Béarn pour assurer deux missions importantes au sein du staff de l’équipe pro et auprès des équipes de jeunes de la Section.

« 26 ans et oui déjà 26 ans que j’ai mis ma première paire de crampons et touché mon premier ballon ovale. 26 ans que je me régale à les mettre tous les jours, à retrouver ce ballon un peu bizarre et à prendre du plaisir avec les gars autour de celui-ci.
Mais aujourd’hui j’ai décidé d’arrêter ma carrière professionnelle » a déclaré Thomas Domingo.

« Malgré ça je suis quand même heureux. Heureux car en me retournant, en regardant toutes ces années qui sont passées si vite, je me rends compte que j’ai vécu des moments incroyables, inoubliables. Je me sens même privilégié d’avoir pu vivre de ma passion. Jamais je n’aurais pu imaginer le parcours que j’ai eu, les rencontres et les amitiés que j’ai faites, les moments de souffrances et de joies que j’ai vécu et tout cela grâce au rugby. Je ne remercierai jamais suffisamment les personnes qui m’ont fait découvrir ce sport et qui me l’ont fait aimer à ce point. (…). Il me reste encore 2 matchs pour en profiter et je compte bien terminer cela comme il se doit !!! »


La Section a tenu à lui rendre un hommage appuyé : « Durant ses deux saisons passées sous le maillot Vert et Blanc, il a su apporter au collectif l’expérience que seul un pilier international de son rang peut connaître. Un garçon travailleur, fédérateur, passionné, respecté et humble comme Thomas, fait grandir un groupe. Il a su amener de la sérénité dans la mêlée paloise tout en accompagnant des jeunes joueurs dans leur progression à l’image de Quentin Lespiaucq ou Ignacio Calles ».

« Sa carrière exemplaire parle pour lui : plus de 200 matchs en TOP 14, une cinquantaine en Coupes d’Europe, 36 sélections avec le XV de France, 2 titres de Champion de France, un Grand Chelem du Tournoi des VI Nations, un titre de Champion du Monde U20. C’est un vrai honneur et une vraie chance pour notre club d’avoir compté dans son effectif un grand professionnel comme lui. »


« En faisant le choix de raccrocher les crampons à la fin de la saison, Thomas clôt un chapitre avec la Section mais il s’apprête à en écrire un nouveau. Dès le mois de juillet, il prendra de nouvelles fonctions et amènera toute son expérience et son expertise à l’équipe professionnelle et à nos jeunes de l’association ».

« Thomas aura ainsi deux grandes missions, il sera tout d’abord en action directe au sein du staff de l’équipe pro avec un travail spécifique auprès des avants et il aura également une mission en terme de développement et de technique au poste de première ligne chez nos équipes jeunes. Une volonté de transmission qu’il cultive déjà en intervenant régulièrement auprès de nos équipes cadets. En parallèle, il préparera en deux ans ses diplômes d’entraîneur ».

« Un club c’est une histoire d’hommes et l’avenir du nôtre doit s’écrire autour d’hommes forts ».

A lire : Une semaine sur les pas de Thomas Domingo – cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *