INDEX

Ovalie – La Pro D2 et le Top 14 dans le money time

Le 19 Mai. 2019

Bayonne a signé une performance de folie et jouera pour gagner son retour dans l’élite à… Pau – De leur côté, les Palois ont fait l’essentiel : assurer leur maintien pour se tourner dès maintenant vers l’avenir…

Rubriques :

C’est une deuxième mi-temps magique qu’a offert l’Aviron Bayonnais à ses supporters, au point de les faire pleurer d’émotion et de joie. La marée de Ciel & Blanc va déferler sur le stade du Hameau, dimanche, contre Brive. La Section Paloise l’a emporté sur Grenoble pour le dernier match à domicile de a saison, assurant officiellement son maintien. C’est ce qu’il faut retenir.


Oyonnax-Bayonne (34-38) : la furia basque a tout emporté

A la mi-temps, personne n’aurait misé un centime sur les chances de l’Aviron Bayonnais de se qualifier pour la finale. Avec 18 points de retard à la pause (9-27), il semblait trop loin de compte.

Dans les vestiaires, ils ont décidé de se mettre à jouer, de lâcher les chevaux. Surtout pour sauver l’honneur et ne pas rentrer frustrés chez eux. Mais, le résultat à dépasser toutes les espérances avec un 29-7 avec 4 essais de Latunipulu (49e), Taufa (58e), Bustos Moyano (68e) et Tedder (71e).

 


Battre Oyonnax dans son jardin est un exploit, mais le faire de cette manière représente une performance tout à fait exceptionnelle. A la fois parce que les Bayonnais ont envoyé beaucoup de jeu et un jeu aussi séduisant qu’efficace, et parce qu’ils ont montré un sacré mental qui pourrait bien être la clé de la finale à Pau, dimanche prochain, 26 mai à 14h, contre Brive, large le vainqueur de Vannes (40-20).

On rappelle qu’en cas de victoire en finale, l’Aviron retrouvera directement le Top 14 la saison prochaine. Sinon, il accueillera Grenoble à Jean-Dauger pour un barrage de montée, la semaine suivante (2 juin).

 


Face à une équipe très solide, emmenée par un impressionnant Botica, l’équipe bayonnaise a su mettre le feu quand il fallait grâce à l’enthousiasme de ses jeunes (7 moins de 23 ans dans le groupe) et l’expérience de quelques cadres comme Antoine Battut, Abdellatif Boutaty, Martin Bustos Moyano…

Joël Rey, entraîneur des avants de Bayonne, va donc retrouver sa pelouse paloise et être accueilli par la Section avec la quelle il a vécu 37 ans de rugby. Joli clin d’œil, surtout si la victoire est au bout.

L’Aviron va organiser la mise en vente de places (les réservations sont ouvertes sur le site de la LNR – cliquez ici. Les supporters vont également organisé des cars pour se rendre à Pau.


Pau-Grenoble (22-0) : l’essentiel a été assuré

Photo : Section – M. Marrimpoey

On a senti la Section Paloise crispée et marquée par cette saison difficile. L’essentiel était donc d’assurer la victoire pour son public et pour assurer officiellement le maintien en Top 14. C’est fait, et le groupe va pouvoir de tourner totalement vers l’avenir pour revenir plus fort la saison prochaine.

Ce fut un match bizarre, nettement dominé par les Isérois qui, pourtant, sont repartis sans le moindre point. Ils se sont vu refuser (à juste raison) 3 essais et ont fait trembler les Béarnais jusqu’à 10 minutes de la fin.


Photo : Section – R. Perchicot

Pau avait pris un courte avance à la pause (8-0) grâce à un essai de Lestremau (30e). Puis, Grenoble a envahi le camp béarnais pendant toute la seconde période manquant donc de peu de prendre le score. Il a fallu deux contres, rondement lancés par Malié puis Hastoy pour écarter définitivement le danger : essais de Lespiaucq (71e) et Le Bail (80e). Avec une victoire bonifiée en prime.

A la fin du match, la Section et le public ont salué les partants (comme Steffon Armitage) et le jeune retraité, Thomas Domingo, qui va rester au club pour apporter son expérience.

 


25e et avant-dernière journée du Top 14

Toulouse et Clermont sont qualifiés directement pour les demi)finales à Bordeaux. Lyon disputera son barrage à domicile. Les 3 autres places pour les barrages se joueront entre le Racing, Castres, Montpellier et La Rochelle.

Pau-Grenoble (22-0), Agen-Castres (10-17), Perpignan-Racing (14-52), Lyon-La Rochelle (29-19), Montpellier-Stade Français (42-25), Bordeaux-Toulouse (36-43), Toulon-Clermont (32-11).

 

 


Le classement du Top 14

  • Qualification directe pour les demi-finales : Toulouse (89), Clermont (82)
  • Qualification pour les barrages : Lyon (74), Racing (69), Castres (69), Montpellier (66)
  • Milieu de tableau : La Rochelle (66), Stade Français (60), Bordeaux (57), Toulon (53), Pau (43), Agen (38)
  • Barrage de relégation : Grenoble (28)
  • Relégation en Pro D2 : Perpignan (12)

 


26e et dernière journée du Top 14

Samedi 25 mai à 16h30 (Canal+ et Rugby+) : Stade Français-Pau, Agen-Racing, Castres-Toulon, Clermont-Montpellier, Grenoble-Lyon, La Rochelle-Bordeaux, Toulouse-Perpignan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *