INDEX

Le Tep-scan arrive à l’hôpital de Pau

Le 05 Jul. 2017

Bien connu des patients atteints du cancer, il permet de situer les tumeurs ou métastases dans le corps,

Rubriques :

Le Tep-scan n’était jusque-là disponible qu’à Bayonne ou Toulouse. Grâce à une collaboration avec la Bigorre et la clinique Pasteur à Toulouse, il est désormais installé au Centre hospitalier de Pau.


Les malades du cancer savent bien ce qu’est un TEP-Scan. TEP pour tomographie par émission de positrons (PET en anglais). En général, il vient alors que vous savez déjà que la maladie est là, mais sans savoir exactement s’il y a des métastases, et où… Ou l’évolution d’une tumeur maligne. Le tout grâce à l’injection d’isotope, un produit légèrement radioactif, qui va aller se fixer sur les tumeurs et les signaler au diagnostic.

Jusque-là, pour vérifier, il fallait aller à Bayonne ou Toulouse, une fatigue et un stress supplémentaires pour des malades qui viennent d’apprendre la nouvelle et ne sont pas forcément aptes à la gérer.


Mais ça y est. Dans le cadre d’un groupement de coopération sanitaire (GCS) entre le Centre hospitalier de Pau, celui de Bigorre et le Cimof (Centre d’imagerie moléculaire et fonctionnelle) de la Clinique Pasteur de Toulouse, l’hôpital de Pau a reçu fin juin sa nouvelle unité, baptisée Pyrénées TEP.

Une grosse machine aux allures de navette intersidérale, de forme ronde, qui a obligé l’établissement à agrandir le service de médecine nucléaire.


En tout, il aura fallu six mois de travaux, et 1,47 million d’euros de travaux d’investissements. 400 millions d’euros ont été, eux, nécessaires à l’équipement, puisque la machine est louée. Le premier TEP-Scan béarnais ! Dont bénéficieront également les patients venus de Bigorre.

Cela ne soigne pas. Mais on le sait, pris à temps, un cancer ne connaîtra pas la même évolution. Voilà pourquoi ce TEP-Scan palois est plus qu’une bonne nouvelle…

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *