INDEX

Ovalie - Quand Bigorre et Landes suralimentent les Bleus

Le 18 Fév. 2020

Ces deux territoires historiques du rugby français retrouvent des couleurs grâce à une poussée de jeunes joueurs pleins de talent, dont déjà plusieurs internationaux…

Rubriques :

Tarbes, Lourdes, Bagnères et Dax ont basculé dans le monde amateur, tandis que le Stade Montois enchaîne les prouesses pour jouer les premiers rôles en Pro D2. Les temps sont durs pour les clubs bigourdans et landais. Et pourtant.


Pourtant, ces dernières années ont voit émerger des enfants de ces deux territoires qui ont fait les belles heures du rugby français. Une génération bourrée de talent qui évolue dans les plus grands clubs de l’Hexagone et qui s’installe en force chez les Bleus.

Côté Bigorre, après le Tarbais Lionel Beauxis sélectionné 24 fois en équipe de France et qui arrive en fin de carrière, c’est le 3e ligne Wenceslas Lauret, originaire de Hourc, qui a enchaîné les matches internationaux. Il est une des pièces maîtresses du Racing et fait partie des valeurs sûres.


Désormais, ce sont trois jeunes Bigourdans du Stade Toulousain qui deviennent incontournables en Bleu. Le N°9 Antoine Dupont de Castelnau-Magnoac, le pilier Cyril Baille de Lannemezan, et le talonneur Julien Marchand de Loures-Barrousse se sont illustrés lors des deux derniers matches du Tournoi des 6 Nations.


Côté Landes, c’est impressionnant. Cela fait déjà un petit moment que le demi-de-mêlée Baptiste Serin, originaire de Parentis, a rejoint les Bleus après avoir brillé à Bordeaux et maintenant à Toulon.

Cette saison deux autres Landais ont été sélectionnés pour le Tournoi des 6 Nations : l’arrière Anthony Bouthier, né à Pouillon, qui brille à Montpellier, et le Dacquois Cyril Cazeaux (blessé) qui évolue en 2e ligne à Bordeaux. Et ce week-end, ils ont été rejoints dans le Groupe France par Lucas Tauzin de Saint-Sever, qui s’illustre à l’aile du Stade Toulousain.


Six autres joueurs landais frappent à la porte des Bleus : le 2e ligne Alexandre Roumat, originaire d’Hossegor (incontournable à Bordeaux), le centre Olivier Klemenczak de Soustons (Racing), le talonneur Quentin Lespiaucq-Brette de Mugron (Pau), l’arrière Romain Buros d’Aire-sur-l’Adour (Bordeaux), l’arrière Clément Laporte de Parentis (Lyon), le centre Théo Dachary de Mont-de-Marsan (Toulon).


Pour élargir au bassin de l’Adour, 5 Basques et 2 Gersois sont dans le Groupe France ou à sa porte : le nouveau capitaine du XV de France Charles Ollivon de Saint-Pé-sur-Nivelle (Toulon), le 2e ligne Arthur Iturria de Bayonne (Clermont), l’ouvreur Camille Lopez de Mauléon (Clermont), le talonneur Anthony Etrillard de Mouguerre (Toulon) et le demi-de-mêlée Maxime Lucu de Saint-Jean-de-Luz (Bordeaux) ; le 3e ligne Grégory Alldritt de Condom (La Rochelle) et le centre Julien Hériteau de Fleurance (Toulon).

Au total, ce sont 21 joueurs talentueux, originaires du bassin Adour Gascogne, qu’il faudra suivre de près.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *