INDEX

Coup de cœur – Et si Laya vous emmenait en voyage ?

Le 12 Jan. 2018

Chine, Tibet, Népal, ça vous dit ? La campagne vient d’être lancée sur le site de financement participatif KissKissBankBank, pour collecter 4.000 euros

Rubriques :

C’est le prix d’une aventure absolument exceptionnelle et unique qui sera relayée dans ces colonnes. Mais Laya a besoin de vous !


Lectrices et lecteurs de PresseLib’, où passerez-vous l’été 2018 ? Vous ne savez pas encore ? Pourtant, Laya Croves, elle, le sait ! Oui, la même qui vous entraîna sur « La Route des Mayas » en reliant, sac à dos, les sites archéologiques du Yucatán en 2015.

Cette fois, elle a voulu frapper encore plus fort. Elle vous amène dans une aventure absolument exceptionnelle, inédite, et rare en Chine, au Tibet et au Népal ! Comme on vous le dit ! Sur des sites absolument sacrés du bouddhisme tibétain, comme la Cité Interdite de Pékin, les monts Wutai Chan (où le Dalai-Lama n’a jamais pu se rendre jusqu’à présent, malgré des demandes répétées), le Potala de Lhassa, une « retraite de méditation » au Camp de base de l’Everest (5.000 mètres d’altitude), sous des tentes tibétaines type Yourte, pour finir à Katmandou, au Népal. On ne va pas tout vous dévoiler à l’avance, mais on peut déjà vous garantir que ça va être du lourd, du très lourd !


Le Tibet notamment. Car la Chine, vous pouvez y aller. Le Népal, aussi. Mais étant donnée la situation politique du Tibet, ce n’est pas la même affaire. Pas impossible, mais plus compliqué.

Accompagnée d’un tibétologue de renom, qui comme dans le film éponyme, a passé « Sept ans au Tibet », Laya va pouvoir entrer dans le pays, et pas seulement dans la partie « officielle » réservée aux touristes. Nomades, monastères isolés, rituels et cérémonies non accessibles au public, du lourd, qu’on vous dit !


Elle nous a déjà déclaré : « J’ai conscience qu’il s’agit là du voyage d’une vie. Le mélange de la dimension spirituelle, de l’aventure, un peu de transgression, l’engagement physique pour supporter le mal d’altitude, et une solide part émotionnelle pure, car je crois bien que cela fait 40 ans que je rêve d’entrer dans le pays mythique foulé par Alexandra David-Néel qui entra clandestinement à Lhassa en 1924 ».

Elle est en train de récolter les financements pour rendre ce voyage possible. Bien entendu, PresseLib’ s’est d’ores et déjà porté acquéreur du reportage exclusif qui sera fait à cette occasion. Il y aura peut-être un livre à l’issue, peut-être une exposition photos, mais pour l’instant, l’urgence, c’est de faire exister l’aventure. Ou la promesse de celle-ci.


Le voyage seul (sans les billets d’avion internationaux) coûtera 9.400 euros. Si vous êtes une entreprise qui propose du matériel pour le froid, l’aventure, le sport extrême, vous pouvez la sponsoriser, elle s’engage à mettre en avant tous ses « mécènes » dans des vidéos, ou des photos qui seront publiées ici. Elle nous fait savoir notamment qu’elle aurait besoin d’une « doudoune » de qualité pour l’Everest, et d’une caméra GoPro.

Contactez-nous, ou écrivez-lui directement à laya.croves@gmail.com


Surtout, et c’est maintenant que vous, lectrices et lecteurs, pouvez intervenir : elle lance un crowfunding, ou financement participatif sur KissKissBankBank.fr à hauteur de 4.000 euros. Même un petit don sera apprécié et permettra à ce voyage d’exister.

Livre photo, surprise, artisanat des pays traversés, remerciement personnalisé, seront les contreparties uniques à vos dons. Alors, passeport prêt ? Attachez vos ceintures, décollage imminent… Merci d’avance.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *