INDEX

Le SCoT de Gascogne dessine l’avenir du Gers

Le 31 Mai. 2017

Les cinq territoires concernés planchent concrètement sur leur futur en matière d’économie, de ruralité, d’énergie…

Rubriques :

Ne faites pas ceux qui ne savent pas. Cela fait un moment que nous vous avons expliqué que le SCOT est le Schéma de cohérence territoriale. Nous pouvons même ajouter que nous l’avions abordé en annonçant la création du SCoT de Gascogne le 25 juin 2015.


Son territoire s’organisait autour de cinq composantes : Auch et l’Agglomération Auscitaine, l’Astarac, l’Armagnac, la Lomagne et le Savès-Toulousain.

De la même façon, c’est autour de 5 axes que se précisaient ses objectifs : construire un projet de territoire cohérent et partagé, assurer le développement harmonieux de chacune des cinq composantes territoriales précédemment énoncées, conforter la solidarité et la cohésion, affirmer l’identité gersoise, et promouvoir un développement maîtrisé et durable.


Du bla-bla ? On a pu juger que non avec la conférence tenue au Mouzon, une première officielle du Scot, devant un parterre de quelque 140 élus. Une première rencontre qui, selon Elisabeth Dupuy-Mitterrand, la présidente du Scot de Gascogne, a rassemblé et tenu sa promesse de redonner la parole « aux acteurs du territoires, élus et citoyens pour les prochaines années. »


Ici, c’est d’avenir que l’on parle. Quel Gers dans les domaines de la ruralité, de l’énergie, des déplacements, de l’économie, pour demain ? Pas question de compétition, mais plutôt de synergies. La volonté de la France est au rassemblement ? Celle du SCot du Gers aussi.

Vive demain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *