INDEX

L'hôtel Polignac peut accélérer sa restauration

Le 17 Sep. 2018

Condom vient de percevoir un acompte de la Française des Jeux : 325.000 euros, dans le cadre de la Mission patrimoine…

Rubriques :

Le directeur de la FDJ, Philippe Compagnon, était présent ce samedi matin 15 septembre à l’hôtel Polignac  à l’occasion de la rencontre « Mission Patrimoine ». Il a remis un premier chèque sur un total espéré de 800.000 euros.


Chacun sait qu’il s’agit d’une opération pilotée par Stéphane Bern lequel avec la Fondation du patrimoine et le Ministère de la culture devait identifier les sites à restaurer en France (plus de 2.000), 251 ont été jugés prioritaires et 18 sont considérés comme emblématiques à l’exemple de l’hôtel Polignac de Condom. Pour financer les travaux de restauration, l’Etat à fait appel à la Française des jeux laquelle a lancé une offre de jeux dédiée, jeu de grattage, un Super loto “Mission patrimoine”, pour contribuer au financement de la mission.


C’est dans la cour de l’école Jules Ferry que se déroula la cérémonie de la remise de ce premier acompte. Car il faut savoir que cette école est depuis 1882 installée dans l’hôtel Polignac qui fut construit entre 1773 et 1777 par l’abbé Jean Marie d’Orlan de Polignac « pour éblouir les condomois et en mettre plein la vue à l’évêque », selon le maire de condom, Gérard Dubrac. Lequel après avoir déroulé l’historique sur le monument se déclarait « ravi que la commune fasse partie des 18 projets nationaux et ce d’autant plus qu’il est le seul en Occitanie. Le bonheur est à Condom et à Polignac », concluait-il non sans rappeler que Condom compte 21 bâtiments classés.


Ils ont dit…

Philippe Compagnon, directeur de la FDJ : « C’est une journée historique liée à une cause nationale dans laquelle nous nous sommes impliqués avec enthousiasme. Cette première campagne est un succès que nous devons à nos jeux et aux joueurs ».


Bernard Cassagnet, délégué régional Midi-Pyrénées de la Fondation du patrimoine en Occitanie : « Vous avez le seul site retenu en Occitanie, nous avons un devoir d’accompagnement envers ce projet. En ayant obtenu sa restauration cela vous amènera beaucoup plus de touristes à Condom. Nous avons un hôtel vivant, une pierre vivante avec une école depuis 1882. »


Jean-René Cazeneuve, député : « Ernest Renan écrivait « L’homme ne s’improvise pas. La nation, comme l’individu, est l’aboutissant d’un long passé d’efforts, de sacrifices et de dévouements », en sauvegardant le patrimoine, c’est se souvenir de ce que nous sommes ».


Franck Montaugé, sénateur : « Je reviens 50 ans après sur ce lieu qui a été mon école primaire. Je loue la constance de l’Etat sur la restauration du patrimoine. Je proposerai  l’idée d’une augmentation infinitésimale de la taxe de séjour qui permettra de récolter des fonds de grande ampleur pour la restauration du patrimoine ».


Isabelle Sendrané, sous-préfète de Condom : « Le patrimoine est un vecteur de cohésion sociale et une revitalisation du territoire ».


Pauline Arnaud, directrice de l’école Jules Ferry : « C’est une école primaire qui compte 137 élèves du CP au CM2. Les élèves n’ont pas conscience qu’ils étudient sur un site remarquable. Mais nous travaillons sur le patrimoine en prenant comme exemple l’hôtel Polignac ».


Marie-Claude Séailles Montané,  adjointe au maire, chargée de la culture : « Nous sommes ravis de ce qui nous arrive, c’est inespéré d’avoir cet hôtel Polignac retenu parmi les 2 000 sites proposés. Nous allons pouvoir enfin lancer l’opération de la façade ouest ».

Photos : Marc Le Saux


Pour découvrir l’actualité du Gers…

Rendez-vous sur Le Journal du Gers, cliquez ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *