SINGLE CREATEUR

Hervé Godoy et Monsieur Max

Le 09 Jan. 2019

Du simple, du bon, du sain, du local… le tout « fait maison ». A Bayonne, cette boulangerie propose une autre approche, et ça marche…

C’est une belle histoire de reconversion professionnelle. De la distribution en produits du bâtiment à la boulangerie et à la restauration, Hervé Godoy et son épouse Estelle ont osé le grand saut avec une bonne dose d’innovation.


Chemin des Barthes à Bayonne, vous ne pouvez pas rater l’enseigne « Monsieur Max ». Il ne s’agit pas d’une simple boulangerie-pâtisserie : près d’un demi-millier de personnes vient s’y restaurer tous les jours.

Tout a commencé par une réflexion sur l’usage de ce bâtiment. Qu’en faire ? Difficile de trouver un locataire. « Il était proche d’un commerce de fruits et légumes, alors il nous a semblé judicieux de créer une boulangerie pour étoffer l’offre sur ce site. J’ai cherché à m’associer à un professionnel du métier, mais c’était très compliqué. Les artisans contactés ont refusé et je n’ai pas eu davantage de succès côté franchises » précise Hervé Godoy.


Du coup, le quinquagénaire et son épouse décident de se lancer eux-mêmes dans la création d’un entreprise, sûrs de leur idée. « Nous avons choisi un positionnement clair : du simple et du bon, du sain à un prix raisonnable. Cela en privilégiant les produits frais et, le plus possible, locaux. Du fait maison ».

« Sans ma femme, Estelle, rien n’aurait été possible. Elle a fermé son commerce, sacrifié son confort et son temps libre consacré aux enfants pour me rejoindre et me soutenir dans cette belle mais très difficile aventure » insiste Hervé Godoy.


Quant à l’enseigne, Monsieur Max, elle est un clin d’œil en direction de leur fils Maxence. Mais surtout, un message : « la volonté d’en faire plus pour le même prix, d’en donner le maximum ». Ce qui n’empêche pas la qualité, bien au contraire. Ainsi pour le pain, Hervé Godoy travaille avec les Moulins de Mauléon et utilise leur farine label Rouge.

« N’étant pas du métier, j’ai commencé par embaucher des professionnels de bon niveau. Ce qui m’a permis d’apprendre au fur et à mesure, et je continue à apprendre tous les jours » ajoute Hervé Godoy qui a démarré en janvier dernier.

Aujourd’hui, Monsieur Max emploie 12 personnes pour développer cette boulangerie-pâtisserie qui fait aussi resto, avec une ardoise qui change quotidiennement.


L’entreprise a démarré sur de belles bases. Elle sert 400 à 500 clients par jour, avec une ouverture de 6h30 à 19h30. « Monsieur Max propose une gamme de produits en évolution constante pour renforcer la dynamique » conclut Hervé Godoy qui peut être fier du chemin déjà parcouru.

A suivre sur la page Facebook de Monsieur Max

 


Entreprise sélectionnée par le Crédit Agricole Pyrénées Gascogne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *