Nouvelle rubrique

Rubrique ici et ensemble du crédit agricole pyrenees gascogne

Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER PresseLib'

Adresse e-mail * :
Code postal * :
INDEX

Avenirs et métiers – Ouverture sur les machines et le numérique

Le 17 Oct. 2018

Découvrez le certification de qualification consacrée aux machines-outils à commande numérique programmée au Lycée Louis de Foix à Bayonne…

Comme chaque jeudi, en collaboration avec le Greta Sud-Aquitaine, PresseLib’ vous propose de découvrir les nombreuses possibilités de formation en alternance ou en formation continue.


Le Certificat de qualification paritaire de la métallurgie sur des machines-outils à commande numérique (CQPM MOCN) se déroulera du 5 novembre 2018 au 30 avril 2019. Cette formation est financée par le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, dans le cadre du Programme régional de formation (PRF) et se déroulera donc au Lycée Louis de Foix à Bayonne.

C’est une ouverture sur des métiers en pleine évolution. Ainsi, un opérateur peut fabriquer des pièces, en toute autonomie, en conduisant une ou plusieurs machines à commande numérique, pilotée(s) manuellement ou par un programme informatique. Certaines machines multifonctions peuvent effectuer différentes opérations d’usinage simultanément.


Le Greta Sud Aquitaine ouvre une dernière session de 11 places pour ce CQPM MOCN afin « d’organiser des formations qui permettent d’apprendre des métiers d’avenirs avec des besoins très importants » assure Sacha Bomassi, chargé de mission auprès du Greta. « Il y a une forte demande dans le domaine de l’industrie, cependant, au niveau des recrutements, peu de monde se dirige vers ces métiers » déplore-t-il. « Les conditions de travail ont énormément changées, tout comme les salaires. Mais dans l’imaginaire collectif, le monde de l’industrie est perçu comme poussiéreux » révèle Sacha Bomassi. Pourtant, c’est un domaine qui a un fort besoin de main d’œuvre, contrairement à de nombreuses filières. Dans l’industrie, il y a beaucoup de postes à pourvoir mais peu de personne à recruter.

La formation a pour objectif de savoir réaliser des usinages en série par enlèvement de matière métallique ou composite, sur des machines-outils à commande numérique, à partir des dossiers de fabrication et dans le respect des règles de sécurité, ou autrement dit, de l’usinage « c’est pourquoi l’apprenant passe beaucoup de temps sur les différents ateliers d’usinage. Nous privilégions la pratique, même si cette formation contient des cours théoriques » révèle Sacha Bomassi. Au programme, étude de plan, de processus, de l’usinage conventionnel ainsi que des cours de sécurité avec notamment les premiers secours.


Cette formation se décompose entre 210 heures consacrées au travail en entreprise à travers des stages de 4 et 2 semaines, et de 524 heures de formation théorique.

« Pour intégrer cette formation, il n’y a pas de prérequis, un niveau CAP peut l’intégrer, seule la motivation est prédominante » assure Sacha Bomassi. « Elle est mise en place pour les demandeurs d’emploi. Une inscription à Pôle Emploi ou à la Mission locale est donc nécessaire pour s’y inscrire » annonce le chargé de mission. Le candidat passe soit par Pôle Emploi, soit par le Greta Sud Aquitaine pour s’inscrire à la formation CQPM MOCN, ensuite, pas de tests écrits mais un entretien de motivation individualisé. « Nous voulons tendre la main à des personnes qui sont sorties du système du monde du travail et leur permettre de retrouver un emploi ».

A l’issue de cette formation, l’apprenant saura préparer les équipements nécessaires à la réalisation d’une série de pièces sur Machines-Outils à Commande Numériques (MOCN), démonter et monter les éléments de la machine-outil, procéder à des réglages simples, assurer la production dans le respect des objectifs impartis et contrôler la qualité de sa production.


L’apprenant passe un examen à la fin de sa formation : il devra défendre à l’oral le projet qu’il a réalisé durant sa formation devant un jury de professionnels sélectionné par l’UIMM (Union des industries et métiers de la métallurgie), qui l’observera ensuite dans une phase pratique. « L’examen se déroule sur deux jours. Le premier jour, l’apprenant prend connaissance de l’objet qu’il devra réaliser et le produit. Le deuxième jour, le jury contrôle la conformité du produit et procède à toutes les vérifications puis échange avec le candidat sur la procédure qu’il a appliquée afin de vérifier également sa bonne maîtrise des processus et ses connaissances » affirme Sacha Bomassi.


Ce métier peut s’exercer dans de nombreuses industries : l’automobile, l’électronique, la mécanique, la cosmétique, l’agroalimentaire… Il y a donc de nombreuses débouchées car ce sont des secteurs qui ont des besoins importants en terme de recrutement pour peu que l’apprenant face preuve de « rigueur, d’envie, de savoir-être, de curiosité et de ponctualité » selon Sacha Bomassi. « Il faut qu’il soit aussi motivé et qu’il aime travailler avec les machines » conclut-il.

Des réunions d’information sont organisées à l’Agence de Bayonne les jeudis 18 et 25 octobre à 14h

Informations sur le site internet du Greta – cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *