Nouvelle rubrique

Rubrique ici et ensemble du crédit agricole pyrenees gascogne

Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER PresseLib'

Adresse e-mail * :
Code postal * :
INDEX

Entreprise d’ici – Renou en ordre de bataille à l’Arsenal

Le 07 Nov. 2018

Depuis ce quartier de Tarbes, ces magiciens de la matière réalisent sur mesure escaliers, portails, garde-corps, habillages de façades…

C’est une transformation rondement menée qui a eu lieu, en à peine un mois, sur les anciens locaux du Centre de Formation des Apprentis de l’Industrie, situés dans le quartier de l’Arsenal à Tarbes.


Sitôt les sessions de rattrapages d’examens terminées en juillet dernier, l’entreprise de serrurerie et métallerie Renou a pris possession des bâtiments pour y installer toute son équipe.

C’est en 2012 que Cyril Renou, passionné par le métal, décide de créer son entreprise en association avec son meilleur ami. Aujourd’hui, ils sont huit à y travailler, en collaboration avec des architectes et des maîtres d’œuvre.


Ici, tout est conçu de A à Z : le bureau d’études interne alimente en plans les soudeurs qui, eux-mêmes, transforment la matière et permettent aux poseurs d’installer les ouvrages.

Spécialisée dans les chantiers d’accès compliqués, l’entreprise répond avec enthousiasme aux projets les plus atypiques de ses clients. Comme cette passerelle de 10 mètres installée au-dessus d’un immeuble situé en plein cœur de Toulouse, et le chantier du refuge de la Brèche de Roland, au cirque de Gavarnie. Ou, tout aussi insolite, ce surprenant rouleau de peinture publicitaire géant, exposé sur le siège de la société tarbaise Lorenzi.


Si le déménagement (depuis la rue des Gargousses aux anciens locaux du CFAI) n’est pas passé inaperçu lors du transport d’équipement très volumineux, chacun a su vite trouver ses repères parmi les 1 500 m² occupés, sur les 3 800m² au total. L’entreprise propose à ce sujet ateliers ou bureaux de 50 à 1 200 m² à la location.

Il faut dire que l’aménagement de l’atelier avait été pensé en amont avec l’équipe, à partir des plans d’origine de ce qui était autrefois l’ancienne école du GIAT, après avoir été cédé par l’État en 1870. La réhabilitation de cet imposant bâtiment a donc été entièrement organisée dans le respect de l’authenticité du lieu et l’exploitation de ses ressources, comme par exemple la lumière naturelle diffusée par les verrières.


C’est le dynamisme et la volonté d’entreprendre du quartier de l’Arsenal de Tarbes qui ont séduit les nouveaux propriétaires. Des qualités qui vont de pair avec l’esprit audacieux et novateur de l’entreprise, qui entend bien se lancer prochainement dans la création de toute une gamme de mobilier en métal, version industriel et vintage, qui plaira autant aux nostalgiques qu’aux avant-gardistes !

Informations sur le site Internet

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *