INDEX

Donnons des Elles au vélo à Lourdes et Pau

Le 16 Juil. 2019

Elles sont 13 à suivre la Grande Boucle pour porter la cause du cyclisme féminin et pour lui donner une visibilité beaucoup plus importante…

Rubriques :

Jusqu’au 27 juillet, l’opération « Donnons des Elles au vélo » lutte contre l’inégalité hommes/femmes dans le cyclisme. Parties de Belgique, 13 cyclistes font étape à Pau et Lourdes.


Depuis 1989, les courses cyclistes féminines et masculines sont séparées en France. Auparavant, celles-ci avaient alors lieu sur trois semaines au mois de juillet, en lever de rideau du peloton masculin et les coureuses bénéficiaient ainsi des infrastructures et de la médiatisation mises à disposition de leurs homologues masculins. Maintenant, le cyclisme féminin est très peu relayé par les médias.

 


Les cinq ans de l’opération…

Depuis cinq ans, près de 2.200 cyclistes, dont presque 1.000 femmes ont participé à l’opération. Cette année, une équipe composée de 13 cyclistes françaises, belges et néerlandaises (âgées et 24 à 39 ans) courront pendant 21 jours du 5 au 27 juillet 2019.

Elle a pour objectif d’inciter l’organisation d’une course cycliste féminine par étapes en France, en parallèle de l’épreuve masculine du mois de juillet et de promouvoir le cyclisme au féminin.


Une équipe d’encadrement de dix personnes assume la logistique, la communication et le suivi santé du groupe. Quatre véhicules et une moto assurent la sécurité et les transferts du peloton dans cette aventure.

Cette cinquième édition de Donnons des Elles au vélo sert de support à une grande fête du cyclisme au féminin sur le territoire français, au fil des régions traversées, en proposant à tous les profils de femmes cyclistes de se dépasser en pédalant sur les routes de France, pour porter haut les couleurs de l’égalité homme/femme dans le cyclisme en particulier, le sport en général. Un accent tout particulier est mis cette année sur la médiatisation en France et à l’étranger, pour que la portée de notre message dépasse nos frontières.


Toute l’équipe passe par Pau et Lourdes…

Ensemble, les 13 cyclistes vont parcourir près de 3.500 km sur les routes de Belgique et de France. Après un départ de Belgique et un passage par Epernay, Nancy, Colmar, Chalon-sur-Saône, Albi, Toulouse, les 13 cyclistes font une halte à Bagnères-de-Bigorre ce 17 juillet (21h30, allée Jean Jaurès) et à Pau le lendemain (13h15, place de Verdun).

Le 19 juillet, la troupe partira de Jullian pour franchir le Tourmalet (17h45, Chemin d’Ossun). Les cyclistes iront ensuite vers Nîmes, Gap, Tignes, Albertville, Val Thorens pour faire une arrivée fracassante sur les Champs Elysées à Paris, le 27 juillet.

 


Le COCCF pour l’égalité…

C’est pour changer les choses que le Club omnisports de courcouronnes cyclisme féminin (COCCF) a vu le jour en septembre 2014 et a ensuite créé cette opération. Il s’agit d’un club de cyclisme exclusivement féminin qui combat les inégalités entre les hommes et les femmes dans ce sport.

Avec un bureau 100% féminin composé des cyclistes elles-mêmes, ces femmes prennent en main les décisions qui les concernent et travaillent à changer les représentations. L’association agit au travers de quatre axes : la compétition régionale, de Division nationale et cyclosportive, la formation des jeunes, le vélo loisir, ainsi que le développement par la promotion du cyclisme féminin.


Shara Gillow, marraine de l’événement…

La cycliste australienne professionnelle Shara Gillow (FDJ-Nouvelle Aquitaine-Futuroscope), internationalement reconnue pour ses performances, (en 2018, elle arrive à la 3e place du Championnat d’Australie contre la montre et à la 6e place lors de la Flèche wallonne). La jeune femme de 31 ans est également connue pour son engagement autour de l’égalité femme/homme et de la mixité dans le cyclisme, sera la marraine du projet.

 


Le vélo pour tous…

Au fil des jours, l’équipe est régulièrement renforcée par des femmes et des hommes qui partagent les mêmes valeurs et viennent élargir les rangs du peloton, de même que sa visibilité. Chacun(e) peut venir encourager ou participer en pédalant aux côtés de l’équipe sur inscription. Chaque étape, au minimum 70 places, moitié homme/moitié femme, seront ouvertes aux inscriptions pour pédaler avec le peloton. Il est nécessaire de savoir rouler en peloton et à une allure moyenne de 25-27km/h. Chacun(e) assurera sa propre logistique pour le retour, l’assistance et le ravitaillement.

Informations sur le site internet – cliquez ici

Photos : Mickael Gagne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *