INDEX

Et de 2 pour le Salon Off Road de Tournay !

Le 21 Sep. 2018

En Bigorre, rendez-vous dans l’univers du tout-terrain, des VTT aux 4×4, des motos d’enduro aux quads, avec de nombreuses activités en prime…

Rubriques :

Appuyez sur le champignon et partez sur les chapeaux de roue au 2ème Salon Off Road de Tournay, Domaine du Maïlou. Démonstrations de treuillage, balades en VTT électrique, petit train Renault, les concerts des Fantaskes et de Marina et Mélissa Doya, petits et grands trouveront leur bonheur vroum-vroum là-bas, jusqu’au 23 septembre.


Sûr que si on vous raconte un peu le programme du 2ème Salon Off Road de Tournay, vous allez aussitôt faire chauffer le moteur pour y aller. Ça tombe bien, c’est jusqu’à dimanche au Domaine du Maïlou.

Vendredi, on a inauguré, avec discours du député, du maire de Tournay et du président de la Fédération Française de 4×4.


Le soir, le groupe Les Fantaskes a accompagné l’apéro et le repas, avant de donner son concert. Ils sont bigourdans, bien déjantés, et sont de toutes les manifestations populaires, facilement reconnaissables à leurs chapeaux de cow-boy vache, leurs lunettes de soleil et leurs salopettes avec une bretelle pendant négligemment. Cuivres, batterie, accordéon, du funk au paso doble en passant par le ska, la variété ou le disco, la soirée a été joyeuse et délurée.


Samedi, on entre dans le vif, très vif du sujet avec l’ouverture du Salon au public à 9 heures pétantes ou pétaradantes, c’est selon. Randonnées extérieures en moto d’enduro, quad, SSV, 4×4 (sans oublier de s’inscrire), évolution tout terrain sur le domaine pour les véhicules non homologués proto-trial, treuillage, tandis que le soir, on s’apaisera (ou pas) avec les frangines Marina et Mélissa Doya pour un concert piano électro. Pas dans leur salle de bains cette fois (voir vidéo ci-dessous) Et même… une démonstration de pool dance, messieurs. Mais pas par Marina et Mélissa, ça non !

Dimanche, on prend les mêmes, treuillages, randonnées, évolution tout terrain, VTT électrique, petit train Renaud, et on continue. Sauf que ça s’arrête, snif vroum vroum, à 18 heures. Alors, en voiture Simone, et les autres…

.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *