INDEX

Domolandes et éco-construction : appel aux idées

Le 21 Mar. 2016

Etudiants, salariés, chercheurs, demandeurs d’emploi et créateurs d’entreprises : déposez vos projets avant le 31 mars !

Rubriques :

Le technopôle Domolandes, basé à Saint-Geours-de-Maremne a donné le coup d’envoi de son Concours national de la création d’entreprise construction durable, ouvert à tous ceux qui ont des idées. Le thème de cette édition 2016 est l’éco-construction et le numérique appliqué au bâtiment.

En 2015, c’est Glowee (développement de la bioluminescence) et Comwatt (gestion de l’intermittence des énergies renouvelables) qui ont été mis à l’honneur.

Ce qu’il faut savoir…


151217 - PUBLICITÉ 251215 - LE MONITEURLe Concours national de la création d’entreprise construction durable a été lancé le 1er février, et vous avez jusqu’au 31 mars pour déposer votre candidature en ligne.

Le comité de sélection régional se réunira début mai, un mois avant le grand jury national.

Cette initiative du technopôle Domolandes est organisée en partenariat avec l’Ademe, Bouygues Construction, EDF, Icade, Léon Grosse et Le Moniteur. Ce qui lui donne une résonnance majeure.


DOMOLANDES 2Tous les porteurs de projets sont les bienvenus, quelle que soit leur situation professionnelle : les étudiants, les salariés du secteur public ou privé, les chercheurs, les demandeurs d’emploi, ou encore les dirigeants d’entreprises innovantes créées depuis le 1er avril 2013.

De nombreuses thématiques sont concernées : les énergies renouvelables, la gestion du cycle de l’eau, le traitement et la valorisation des déchets, les éco-matériaux, les solutions globales de rénovation, la domotique, les outils BIM, les solutions collaboratives, les procédures innovantes, les modes de construction…


DOMOLANDES SIGNATURELa sélection des projets prendra en compte, le caractère innovant, les compétences et les expériences des candidats, la pertinence de la stratégie et le potentiel de développement
, et la prise en compte des enjeux du développement durable.

 


EMMANUELLILe jury sera présidé par Henri Emmanuelli, président de Domolandes, député et président du Conseil départemental des Landes, avec à ses côtés plusieurs experts et grands acteurs de la filière, dont : Eric Kerrouche, vice-président de Domolandes et président de la Communauté de communes Maremne Adour Côte Sud (Macs) ; Philippe Bonnave, pdg de Bouygues Construction ; Lionel Zecvi, directeur EDF Commerce Sud-Ouest ; Michel Dalloni, directeur des rédactions du pôle construction, Le Moniteur ; Virginie Grange, directrice commerciale nationale Résidentiel & Innovation, Icade ; Bernard Bonnet, président du Directoire, Léon Grosse.


 

Glowee, c’est la mer qui nous éclaire

GloweeLauréat 2015 dans la catégorie « Concept » , Glowee développe une source de lumière vivante, qui fonctionne sans consommer d’électricité, et en émettant peu de pollution lumineuse et de CO2. Une lumière tout droit venue de la nature, à la croisée entre le biomimétisme et la biologie synthétique, prête à révolutionner notre manière de produire, de consommer et de s’illuminer.

Glowee fonctionne grâce à la bioluminescence : production et émission de lumière par un organisme vivant résultant d’une réaction chimique au cours de laquelle l’énergie chimique est convertie en énergie lumineuse.


 


 

Comwatt gère l’intermittence des énergies renouvelables

COMWATTAutre lauréat 2015 dans la catégorie « Création », Comwatt est une startup de l’internet de l’énergie, pour viser une société 100% ENR. Grace à l’innovation « plug and play » et sans batterie, 20% de la consommation peut être évitée et 50% de l’énergie consommée peut être produite sur place. L’autoconsommation, c’est ce que Comwatt appelle l’énergie potagère.

Comwatt est déjà devenu le leader français du marché naissant de l’autoconsommation et 2015. La société veut permettre d’avoir 80% d’ENR dans le mix énergétique à l’horizon 2050. Sa solution permet également de limiter les pics de consommations en décalant certaines consommations et donc de réduire le besoin de production centralisée (nucléaire, gaz, charbon) de 20 à 50%.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *