Abonnez-vous
Publié le

Saint-Sébastien : la France en vue au 69ème Zinemaldia !

Le festival international du film, qui se poursuit jusqu’à dimanche, a célébré Marion Cotillard alors que 4 films français sont en compétition pour décocher la Coquille d’or...
ZINEMALDIA COTILLARD 2
Les stars se succèdent sur le tapis rouge de cet événement réputé dans le monde entier. Les plus grands sont ainsi passés par Donostia, d’Orson Welles à Sophia Loren, en passant par Audrey Hepburn, Agnès Varda, Luis Buñuel, Federico Fellini, Jean-Luc Godard, François Truffaut, et bien d’autres.
  • Après Viggo Mortensen, Penelope Cruz, Costa Gavras et Donald Sutherland, deux très grands artistes reçoivent cette année le prix Donostia : Marion Cotillard… et Johnny Depp.

    Même si les restrictions sanitaires s’invitent à nouveau cette année au festival international du film de Saint-Sébastien, on pourra toujours se consoler avec une belle présence du cinéma français dans la sélection officielle, qui compte 16 films… dont 4 de chez nous : « Arthur Rambo » de Laurent Cantet, « Perce-oreille » (Earwig) de Lucile Hadzihalilovic, « Vous ne désirez que moi » de Claire Simon et une « Enquête sur un scandale d’État » de Thierry de Peretti. Seule l’Espagne fait mieux avec 5 films.

    Il est vrai que la France est une habituée du Zinemaldia. L’an dernier, la Coquille d’or a d’ailleurs été raflée par « Au commencement », film franco-géorgien de Déa Kulumbegashvili. Avant cela, du « Genou de Claire » de Rohmer (1971) au « Dans la maison » d’Ozon (2012) en passant par le « Rien ne va plus » de Chabrol (1997), 6 films français avaient déjà remporté la distinction suprême, sans compter les coproductions.

    Marion Cotillard en vedette…

    Outre la sélection officielle, ce sont encore une centaine de films qui seront projetés dans le cadre de sections, catégories et compétitions secondaires comme celles dédiées aux nouveaux réalisateurs, aux films latino-américains (Horizontes latinos) ou encore au cinéma basque (Zinemira).

    On notera aussi, parmi les 4 projections hors compétition, celle de « La Fortuna », série en 6 épisodes d’Alejandro Amenábar, réalisateur hispano-chilien connu pour ses films « Ouvre les yeux », « Les autres » et « Mar adentro ». Cette première mondiale très attendue est prévue ce vendredi 24 (comme toujours au Kursaal).

    L’autre grand événement du Zinemaldia, c’est comme chaque année la remise d’un (ou plusieurs) « prix Donostia » à une personnalité emblématique du cinéma mondial. Après Viggo Mortensen l’an dernier, Marion Cotillard a ainsi été honorée vendredi dernier, lors de la cérémonie d’ouverture du festival.

    Elle a reçu son prix des mains de Penelope Cruz (qui avait reçu ce prix il y a deux ans). « Merci au Festival de Saint-Sébastien de m'avoir accompagnée dans cette nouvelle phase de mon voyage cinématographique », a déclaré l’actrice, visiblement émue et qui venait en même temps présenter un documentaire qu’elle coproduit, le « Bigger Than Us » de Flore Vasseur, film sur la lutte de la jeunesse pour le climat.

    Mais Marion Cotillard ne recevra pas le seul prix Donostia de l’année. Arrivé ce week-end au Pays basque, un certain Johnny Depp doit également recevoir le sien ce mercredi pour l’ensemble de son œuvre. Edward aux mains d'argent récompensé au festival de la Coquille d’or… Il fallait bien que ça arrive un jour !

    Plus d’informations sur le site internet du Festival du film de Saint-Sébastien, Zinemaldia

    [gallery ids="147595,127203,108519,108518,108517,108516,91783,16504"]

    À lire aussi