INDEX

Musique des Balkans à gogo durant trois jours

Le 15 Avr. 2018

Le festival Welcome in Tziganie va arriver à Seissan avec des concerts, de la danse, des expositions, du cinéma, des débats, des tables-rondes…

Rubriques :

Quel est le rapport entre Seissan, commune gersoise d’à peine un millier d’habitants, et la musique tzigane ? Aucun. Sauf que dans l’Astarac, on l’apprécie, mieux on l’aime et on veut faire partager cette passion.


Ainsi Seissan accueille « Welcome in Tziganie », un festival placé sous le signe de la bonne humeur et de la musique endiablée. Où ? Au Théâtre de verdure du Soleil d’Or. Quand ? Du vendredi 27 au dimanche 29 avril.

L’aventure Welcome in Tziganie a commencé en 2008 avec la création par l’association L’Air des Balkans d’un événement festif et culturel pendant lequel les artistes tziganes et des Balkans sont à l’honneur.

« Né à la Fenière à Pavie, le festival a ensuite grandi à Auch, puis s’est installé à Seissan et en Val de Gers en 2015. Chaque année, ces sonorités tziganes transportent ainsi le Gers vers la Tziganie, pays imaginaire et pittoresque, où les plus grandes légendes se retrouvent, souvent en date unique en France, et côtoient de jeunes artistes en découverte. Welcome in Tziganie mêle les artistes, mais aussi les styles, du flamenco au swing manouche, en passant par les orchestres traditionnels » précisent les organisateurs. Mais bien plus que la musique, ce sont toutes les cultures tziganes et balkaniques qui sont mises à l’honneur.


Vendredi 27 avril, à partir de 20h30, rendez-vous sur scène avec la Compagnie Mohein, puis la Fanfare Ciocarlia. La soirée se terminera avec Rona Hartner et DJ Tagada.

La célèbre fanfare roumaine, Ciocarlia, sera pour la première fois sur la scène du festival. Le tonnerre habite leurs roulements de grosse caisse, la tempête niche dans les pavillons de leurs cuivres.

 


Samedi 28 avril, on ne ratera pas le Saša Krstić Orkestar (22h30) qui donnera son premier concert en France. Il interprétera les musiques traditionnelles des Balkans, ainsi que ses dernières compositions explosives. Saša Krstić (26 ans) est considéré comme l’un des trompettistes les plus talentueux des Balkans. En plus de son excellente technique, il joue avec une sensibilité toute particulière et un talent incontestable.

La soirée commencera avec Dhoad (18h30) et le Khamoro Budapest Band (20h30). Et pour clôturer : Mas Carimiri. After et DJ Baba Raspopov.

 


Dimanche 29 avril, à 18h30, Boulou et Elios Ferré invitent Biréli Lagrène, Marcel Loeffler, Giani Lincan et Costel Nitescu (France/Russie/Roumanie). Ils présenteront en exclusivité leur nouvelle création « Quand les Tziganes rencontrent le Jazz… ».

A 21h, place à Besh O Drom, le groupe mythique hongrois, qui fait dialoguer les musiques des Balkans avec de multiples traditions musicales, de la Grèce à l’Afghanistan, et qui avait enflammé Welcome in Tziganie en 2011.

A 23h, clôture avec Shantel et Bucovina Club Orkestar qui électrise festivals et partys à un tempo effréné, enchantant avec une énergie increvable et incontrôlable


Notez les ateliers de danse avec Rona Hartner et le Khamoro Budapest Band. On pourra aussi déguster des spécialités des Balkans, histoire de s’immerger complètement dans cet événement.

Informations sur la site du festival

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *