INDEX

Février au CIRCa d’Auch : que de la qualité !

Le 02 Fév. 2018

Le Galathon de Cheptel Aleïkoum, « J’ai trop peur » de la Cie du Kaïros, Strampalati du Circ’Hulon et la sortie de résidence de la Cie Akoreacro, on va se régaler !

Rubriques :

Et qu’est-ce qu’on fait en février ? On file au Circa d’Auch, et plus vite que ça ! Car « madame, monsieur, l’heure est grave. Chaque année, des dizaines de milliers de personnes dans le monde meurent des causes de la mort, fléau originel de l’humanité… ».


Avouez que ça met l’eau à la bouche ! En fait, c’est le préambule au spectacle Le Galathon de Cheptel Aleïkoum, un show parodique mêlant numéros de cirque, défis de villages, musique live et débats. On n’a pas trouvé mieux pour débuter février, puisque Le Galathon, c’est ce soir, jeudi 1er février, à 21 heures.

On poursuivra en beauté, et en famille, les mardi 6 et mercredi 7 février, au Centre Cuzin, avec « J’ai trop peur » donné par la Cie du Kaïros et David Lescot. Un spectacle super jubilatoire sur les peurs de « Moi » à l’heure d’entrer en sixième, renforcées par les propos de Francis, un « grand » de 14 ans, et la présence de « Petite Sœur » de deux ans et demi… Intelligence et humour, tout est dit.

 


Retour au cirque-cirque les mercredi 7 et jeudi 8 février, au Chapikiosque du quartier du Garros avec Le Circ’Hulon et son spectacle « Strampalati », un Chapikiosque qui prendra pour l’occasion des accents d’Italie du Sud, avec des hommes aussi durs et fiers que la terre aride et écrasé de soleil de leur pays.

Entre rythmique, musicalité, humour et tragédie. Toute l’Italie dans un spectacle, celle d’hier et d’aujourd’hui, c’est Strampalati.

 


Le 17 février, sortie de résidence sous le chapiteau du CIRCa pour la Cie Akoreacro et son Pièces Détachées pour une parade métaphysique, mise en scène de corps étonnants, absurdité de prouesses inouïes, et grimace fantastique des muscles.

On dit de février que c’est le mois le plus court et le moins courtois. Mais le CIRCa d’Auch promet de nous le rendre fou et roi !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *