INDEX

Ilbarritz à la conquête de nouveaux trous ?

Le 07 Fév. 2018

Le golf, installé sur ce site d’exception, pourrait perdre une partie de son parcours avec le grignotage du littoral qui s’accentue. Reste à compenser cette perte éventuelle…

Devant l’érosion qui menace trois de ses trous (cours d’orthophonie offert par la maison), le Golf d’Ilbarritz réfléchit à une solution, sans contrarier la nature, ni son emplacement unique, mais pour conserver ses neuf trous. Des petits trous, des petits trous, toujours des petits trous…


Un trou peut-il disparaître dans le vide ? Trois trous peuvent-ils tomber ? Une autre devinette ? Quelle relation y a-t-il entre l’érosion du littoral aquitain et le Golf d’Ilbarritz ? Eh bien, tout s’explique et se résout si l’on vous précise que l’érosion des tempêtes hivernales menace chaque année trois « trous » du célèbre golf, et qu’ils sont littéralement menacés de disparaître, emportés par le grand vide.

Le sujet pourrait être traité à la légère, il ne l’est pas. La Société des golfs, a décidé de réagir. Puisque la mode, chez les pouvoirs publics, est de « ne pas contrarier la nature », et qu’un golf qui n’a pas un minimum de neuf trous n’est pas un golf d’exception, qu’à Ilbarritz, on veut garder « ses trous » mais ne pas perdre la perspective sur l’Océan, alors… l’idée, c’est de construire de nouveaux trous.


Il faudra sûrement un peu de trou, pardon de temps avant de faire son trou, mais l’intention est là. Pour des trous de première classe, histoire que le golf soit un carnaval de confettis, qui reste dans son trou à faire des petits trous, des petits trous, des petits trous. Serge Gainsbourg, sors de ce corps !!!

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *