INDEX

FreshBarrel : Projet emballant cherche partenaire industriel

Le 21 Nov. 2018

Il proposera au 1er semestre 2019 son « Cartable » étanche écoconçu, qui permettra aux amateurs de sports nautiques de stocker et faire sécher leur combinaison…

La jeune pousse, installée à Olatu Leku et actuellement en quête de partenaire(s) technique(s), bénéficiera pendant un an d’un accompagnement de l’Eurosima.


Deux surfeurs-bricoleurs discutent du meilleur endroit pour faire sécher leur combinaison mouillée. Leur vient une de ces idées qui se transforment en petite obsession, puis en projet très sérieux. Telle est l’histoire de FreshBarrel : « Plus on bricolait nos solutions, plus on sentait l’intérêt croître autour de nous et de notre idée. Et puis nous sommes partis à 100 % sur ce projet », explique simplement Pierre Vichier-Guerre, l’un des deux surfeurs-bricoleurs, qui « planche » désormais en auto-entrepreneur sur les statuts de la future société.

Après 8 mois de R&D au sein de la pépinière Olatu Leku d’Anglet, s’est largement dégagé le prototype d’un sac étanche adapté au stockage et au séchage d’une combinaison néoprène : le « Cartable » tant attendu « est sur plan et réalisé physiquement. Il nous manque désormais le partenaire technique pour réellement entrer en phase d’industrialisation ».


L’Eurosima en soutien…

Car l’ambition n’est pas seulement de résoudre un problème pratique du surfeur : il s’agit de le résoudre avec un impact minimal sur l’environnement, objectif qui tient à cœur à notre binôme d’entrepreneurs-surfeurs-bricoleurs. FreshBarrel souhaite à terme commercialiser un « Cartable » entièrement éco-conçu, en utilisant des bâches PVC usagées pour sa partie « bagagerie » et de l’aluminium 100 % recyclé pour ses parties métalliques. Un point délicat résiderait tout de même dans une opération de soudure haute fréquence appliquée auxdites bâches PVC.


Pour FreshBarrel commence cette étape cruciale et passionnante où se mêlent problématiques d’industrialisation, de financement, de structuration d’une entité commerciale et bien sûr de calendrier. La jeune pousse projette de lancer d’ici deux mois une campagne de financement participatif, en vue de la commercialisation d’une première mouture de son produit avant le printemps.

Commercialisation réfléchie, qui s’appuiera sur les résultats de plusieurs études encourageantes menées par les deux entrepreneurs. Et désormais sur le soutien de l’Eurosima, qui vient d’annoncer que FreshBarrel bénéficierait d’un accompagnement d’un an, de même que Once Skateboard (autre projet, basé sur le développement d’une planche à roulettes pédagogique).


Cela tombe bien, car les créateurs de FreshBarrel songent déjà au coup d’après : ils pourraient vite décliner leur concept en housses pour planches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *