INDEX

Je dis ça, je dis rien

Le 17 Août. 2017

Joli cours de français à l’attention de Ginette

Rubriques :

Adresse postale de PresseLib’. Les sacs de courrier des lecteurs tombent par dizaines, remplis de missives presque toutes quasiment destinées à la Toy. Eloges, cadeaux (bijoux, parfums, chocolats belges et suisses, voitures de sport, billets d’avion pour Bora-Bora avec hébergement en paillotte de luxe, etc). Mais aussi, réclamations (non, patron, pas insultes, on a dit que je ne voulais pas savoir, capito ?).


Citons ainsi le courrier de Ginette Lahilh du village de Putthe : « Chère madame Toy, j’adoreeeeeeeeeeee votre billet, et pour soutenir votre art créatif du lundi matin, vous voudrez bien trouver ci-joint un chèque à 5 zéros dont je ne doute pas que vous saurez trouver l’usage. Mais s’il vous plaît, faites-nous vite un billet de langue française, ce sont mes préférés. »

Comme il y avait un chiffre devant les 5 zéros que la décence (= le fisc) m’interdit de rapporter ici, exécution immédiate. Voici donc quelques définitions et expressions de notre si belle langue française. Ginette, it’s for you, enjoy !

Les ciseaux à bois… Les chiens aussi.

Psychopathe = psychologue chez Barilla

Un poussin = égal 2

Le Gospel = C’est quand ton gamin a pris un coup de soleil.

Oun péniche, c’est oune zizi portougaiché.

Suppositoire : Invention qui restera dans les annales.

La phrase « gain de temps » par excellence = oui, chérie !

La beauté intérieure : Concept inventé par les moches pour pouvoir se reproduire.

Définition d’un fainéant : Ne jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Saturne : C’est quand tu es buré !

Aides internationales : Aides payées par les pauvres des pays riches pour aider les riches des pays pauvres.

Pharmacie = Confiserie pour vieux.

Jardinerie : Seul endroit ou si tu prends trois râteaux, t’as une pelle offerte !

Archipel : Outil pour creuser des archi-trous.

Femme : C’est comme une haie. Si tu t’en occupes pas, elle part chez le voisin.

Grand amour : expression datant du XVe siècle, lorsque l’espérance de vie était de 35 ans.

Atypique : T’es mal rasé !

Voilà, ma Gigi, et encore merci pour le chèque, c’est chic. Le choc, je m’en occupe.
Enfin bon, moi je dis ça, je dis rien…

Gracianne Hastoy

Un commentaire au sujet de cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *