INDEX

Montesquiou mise sur la race mirandaise et le bœuf nacré

Le 14 Avr. 2019

La CCI du Gers développe la très intéressante démarche « Un village, un produit » et lance le projet européen « Biohéritage ». De quoi booster les territoires…

Depuis 2013, la chambre consulaire a mis en place un réseau de 5 villages gersois qui ont choisi d’investir sur un produit pour booster leur avenir.


Dernier venu dans le dispositif « Un village, un produit » (UVUP), Montesquiou ; un village dynamique et ambitieux avec de nombreux atouts patrimoniaux et touristiques. Il a choisi la race mirandaise déjà réputée au Moyen Âge avec la Foire de la Madeleine et le marché aux bestiaux.

A Montesquiou, se trouve aussi l’Association du bœuf nacré en Gascogne qui œuvre pour la valorisation de la race mirandaise à travers la création d’une marque commerciale. Cette association a été créée, en 2010, par un groupe d’éleveurs afin de de favoriser l’installation de nouveaux éleveurs et de démontrer la viabilité économique d’un élevage durable et respectueux des rythmes des animaux. L’association a également relancé la Fête de la Madeleine en 2011, avec l’organisation de plusieurs animations et dégustations qui ont attiré un grand nombre de visiteurs.


Montesquiou a rejoint le club UVUP, fin 2018, grâce au projet européen de coopération « Biohéritage » que la CCI a remporté. Ce projet vise à valoriser les races autochtones sur les territoires des partenaires en vue de la création de nouvelles activités économiques dans une démarche de développement durable.

« Biohéritage » est mis en place par des organismes en Espagne, en France au Portugal et il est financé par le Fonds Européen de Développement Régional dans le cadre du programme Interreg Sudoe 2014-2020.


Ainsi, un groupe UVUP a été formalisé à Montesquiou composé d’une dizaine de membres représentant la Fédération de la race mirandaise, l’Association du bœuf nacré, la Mairie, la Chambre d’agriculture, le lycée de Mirande, le Comité des Fêtes, l’Office du tourisme et des acteurs économiques du territoire. Le groupe s’est déjà réuni plusieurs fois, en 2019, afin de bâtir un plan d’actions concerté à court, moyen et long terme pour la valorisation de la race mirandaise et du bœuf nacré en Gascogne. Plusieurs pistes d’actions ont été évoquées révélant le dynamisme et volonté du groupe.


Au-delà de l’accompagnement du groupe UVUP Montesquiou, la CCI accompagne la filière de la race mirandaise et du bœuf nacré pour la finalisation des cahiers des charges, la commercialisation de la production et la promotion des produits. Une première action a été menée conjointement par la CCI et la filière, lors du salon REGAL, en décembre 2018, à Toulouse, où la race mirandaise a été à l’honneur pendant une démonstration culinaire par un chef du label « Tables du Gers ».

Les 5 autres couples village-produit, faisant partie du réseau UVUP dans le Gers, sont : Samatan et le foie gras, Saint-Mont et le vin, Eauze et l’Armagnac, L’Isle-Jourdain et le vélo, Nogaro et les sports mécaniques.

Plus d’informations sur le site internet – cliquez ici


Article réalisé avec le Journal du Gers

Suivez l’actualité du département sur le site du Journal du Gers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *